Vincent Fortier\collaboration spéciale Audrey Ferron espère que son idée pourra inspirer d'autres postes de quartier.

Il y a deux ans, une policière de Rivière-des-Prairies a eu l’idée de distribuer des «Mr Freeze» pour se rapprocher des jeunes qui commettaient quelques petits méfaits dans le quartier. L’initiative a fait boule de neige et se retrouve aujourd’hui en lice pour un prix décerné par l’Union des municipalités du Québec.

Le projet «Pop Glacé» du poste de quartier 45 (PDQ) de Rivière-des-Prairies fait partie des 24 finalistes retenus dans le cadre du gala Mérite Ovation municipale 2017.

Dans les dernières années, à la fin des classes, le PDQ rencontrait beaucoup de difficultés à canaliser les jeunes qui commettaient de petits méfaits ou prenaient part à des bagarres. Trop souvent, les agents du SPVM étaient contraints de faire venir le groupe d’intervention tactique pour calmer le jeu.

Mais en juin 2014, Audrey Ferron, agente communautaire du PDQ 45, a instinctivement posé un geste de partage qui allait avoir un impact positif insoupçonné.

«Je patrouillais à pied à la sortie d’une école. Je suis allée au dépanneur acheter des « Mr Freeze » pour les cadets en vélo. Des jeunes m’ont vue et m’ont demandé s’ils pouvaient en avoir. En faisant la distribution, j’ai senti que cela avait un réel impact positif», raconte Mme Ferron.

L’année suivant, elle a décidé de refaire cette distribution pour montrer aux jeunes «que les agents pouvaient aussi participer à la sortie des classes, dans le calme».

Agir en amont
Le projet «Pop glacé» se déploie facilement à peu de frais. Pour l’été 2016, le PDQ 45 a acheté des centaines de friandises glacées pour un coût total de 63$.

«Un total d’environ 700 suçons a été remis dans les parcs, les HLM, les camps de jour et les écoles du secteur Rivière-des-Prairies. Le tout avec une réponse très favorable des gens de notre communauté», se réjouit Audrey Ferron.

Depuis la mise en place de Pop glacé, l’agente remarque que la perception des jeunes par rapport aux policiers a changé: «Il est arrivé qu’on rencontre un enfant qui avait peur de la police, de l’uniforme (…) en établissant un premier contact avec lui pour donner quelque chose qui lui fait plaisir, comme le suçon glacé, on remarque qu’à cet instant, une barrière a pu être franchie et que cet enfant a une autre perception du rôle de la police, qui n’est pas seulement répressive», observe Mme Ferron.

L’édition 2017 du mérite Ovation municipale se tiendra les 4 et 5 mai prochains. Les municipalités lauréates, et leur projet, seront honorés lors de la soirée gala des Assises, au Palais des congrès de Montréal.

Le mérite Ovation municipale vise à mettre en avant le fruit du travail de municipalités, d’arrondissements, de MRC et d’organismes municipaux à but non lucratif du Québec qui ont su trouver des solutions originales pour répondre aux besoins de leur communauté.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus