Collaboration spéciale/Arrondissement de Saint-Laurent Jean-Marc Fournier (à gauche) retient que le municipal, représenté par Alan DeSousa (au centre), le provincial et le fédéral, avec Stéphane Dion (à droite), ont travaillé ensemble, notamment pour le Réseau électrique métropolitain.

Les élus de Saint-Laurent ont rendu un hommage unanime à Stéphane Dion, qui a annoncé, mardi, qu’il quittait la vie politique active. Il avait été élu député de la circonscription sans discontinuité depuis 1996.

Les voix étaient chargées d’émotion au conseil d’arrondissement, le soir même de l’annonce du député fédéral. L’élu du district Côte-de-Liesse, Francesco Miele, a été conseiller de M. Dion pendant sept ans jusqu’en 2010.

«J’ai été marqué par la rigueur, la droiture de l’homme. Il disait que Saint-Laurent, ce sont les Nations unies condensées, que les nationalités et les caractères de chaque personne s’additionnent et ne soustraient pas», se souvient M. Miele, confiant que M. Dion saura rebondir et être au service des citoyens du monde.

«Je ne pensais jamais que quelque chose comme cela arriverait, ajoute la conseillère de Norman-McLaren, Michèle D. Biron. C’est quelqu’un de très intègre. Je garde un bon souvenir de lui.»

Le maire, Alan DeSousa, a quant à lui rappelé que la seule chose qui divisait Stéphane Dion et lui était le boulevard Marcel-Laurin, leurs bureaux étant situés face à face.

«Il a toujours vu Saint-Laurent comme un modèle en matière d’environnement et de diversité, tant sur le plan canadien que mondial», souligne le maire.

Environnement
«Il laisse un grand vide dans la circonscription de Saint-Laurent, exprime la députée provinciale de l’Acadie, Christine St-Pierre. Il a effectué un travail extraordinaire comme député, ministre et chef du parti. Ces vingt années n’ont pas été perdues.»

Elle retient son implication dans la lutte contre les changements climatiques, car il s’est penché sur cette question avant tout le monde et en était passionné. En tant que ministre des Relations internationales du Québec, Mme St-Pierre juge que M. Dion a su rétablir des ponts sur la scène mondiale.

À propos de sa circonscription, la députée ajoute être «sure qu’il a porté la voix du Québec dans le dossier de Bombardier. Le C Series est un avion moderne et écologique qui mérite le soutien total des gouvernements.»

Le député provincial de Saint-Laurent, Jean-Marc Fournier, souligne que les trois ordres du gouvernement travaillaient main dans la main.

«À Saint-Laurent, la question de l’immigration est importante. Stéphane Dion avait une complicité avec les citoyens, notamment les nouveaux arrivants. Il était accessible et intéressant à rencontrer», explique-t-il.

M. Fournier s’avoue personnellement très déçu du départ de M. Dion, qu’il connaît depuis bien plus longtemps qu’ils ne partagent le comté.

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!