Le 8 février, au buffet Il Gabbiano, cinq aspirants au titre de candidat libéral s’affrontaient dans la circonscription de LaSalle-Émard-Verdun. C’est finalement David Lametti qui l’a emporté sur ses opposants.

C’est à 16h30 que la Présidente du conseil de direction du parti libéral du Canada, Linda Julien, apprenait aux supporters de David Lametti que leurs efforts n’étaient pas vains. Elle a aussi mentionné que seul le résultat serait annoncé et que l’on ne saurait pas par combien de voies M. Lametti l’avait emporté.

«Je suis honnête et c’est quelque chose que mes élèves, mes collègues et les membres du parti perçoivent tout de suite», a confié M. Lametti à Tc Media, une fois sa victoire annoncée. Selon le nouveau candidat libéral, c’est la sincérité et l’intégrité de sa démarche qui lui ont permis de se démarquer des autres. Il se dit rassembleur et espère réellement travailler de pair avec les candidats défaits.

Un homme apprécié
Professeur en droit à l’université McGill depuis près de 20 ans, ses étudiants étaient nombreux à vanter ses idées et à crier de joie lorsque son nom a été prononcé.

«En plus d’être vraiment respecté dans son domaine, il est attentif et il s’assure que tous ses élèves réussissent», raconte Alexander Louis qui assiste présentement à son cours de propriété intellectuelle à McGill.

Pour Sébastien Dhavernas, un autre partisan, il n’y a qu’une seule option pour sortir les conservateurs dans huit mois et ce sont les libéraux: «Avec un tel rassembleur qui a su s’implanter depuis un an dans la circonscription, nous sommes bien parti. De plus, si Justin Trudeau devient notre premier-ministre, David Lametti serait définitivement ministrable, ce qui n’est pas négligeable pour la circonscription», renchérit-il.

Des idées novatrices
Les priorités de David Lametti, l’innovation, la créativité et l’environnement. «Il faut profiter de la révolution technologique du XXIe siècle et de l’économie numérique pour créer des ilots d’innovation à LaSalle-Émard-Verdun.
L’université McGill a commencé à développer de petites industries innovatrices, il faut repousser les frontières, qui vont jusqu’à St-Patrick, parce qu’on a l’espace et les jeunes pour le faire», affirme David Lametti.

Faire la promotion de la créativité et de l’innovation est primordial pour lui:«Les jeunes comprennent que c’est important de protéger l’environnement et maintenant, les plus vieux comprennent que c’est important pour les jeunes. C’est donc le temps de mettre en application une politique d’innovation pour l’environnement.»

Unis contre leurs adversaires
«Nous n’avons qu’une seule ennemie et son nom commence par H», lance un partisan de l’équipe David Lametti, qui fait référence à la députée néo-démocrate Hélène Leblanc. Des propos répétés maintes fois pendant les discours des opposants de M. Lametti.
«Nous allons travailler en équipe comme nous le faisons depuis le début pour sortir les conservateurs à la prochaine élection», s’exprime Gweneth Michelle Thirwell, candidate défaite.

«Il faut sortir les conservateurs et le NPD n’en sera pas capable», a mentionné M. Lametti lors de son discours de la victoire. Il a aussi grassement remercié son équipe de bénévoles et les résidents de LaSalle qui l’ont accepté dans la dernière année, tout en leur promettant de les rendre fiers.

Des libéraux décidés
Les libéraux espèrent regagner le territoire qu’ils ont perdu aux élections de 2011. La vague orange a déferlé sur le territoire et les résidents avaient accueilli les nouveaux députés néo-démocrates Hélène Leblanc et Tyrone Benskin.

Cinq noms se trouvaient sur les bulletins de vote dimanche dernier celui de Gweneth Michelle Thirwell, Sherry Ao, Claudio Rocchi, Conrad Deschênes et de David Lametti. Les candidats potentiels à la nomination libérale fédérale dans la nouvelle circonscription LaSalle-Émard-Verdun faisaient campagne auprès des LaSallois et LaSalloises depuis près d’une année.

Près de 500 membres du Parti libéral du Canada se sont rendus aux urnes pour choisir le candidat libéral qui les représenterait pour l’élection du 15 octobre prochain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!