TC Media | Félix O.J. Fournier

Alors que Québec ne cesse d’encourager les automobilistes à utiliser le transport collectif pour éviter les entraves, trois lignes de train de banlieue ont connu des ratés à l’heure de pointe lundi matin, moment de l’entrée en fonction d’une nouvelle configuration réduite de l’échangeur Turcot.

Les retards importants sont survenus sur les lignes Vaudreuil-Hudson et Candiac en raison de problèmes d’aiguillage.

Les trains de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) partagent le corridor du CP. Un problème de signalisation est survenu alors que les trains se trouvaient à la gare de Montréal-Ouest. «Il y a eu un délai dans la réception des autorisations de circuler données par le CP, explique Caroline Julie Fortin, porte-parole de l’AMT. Il y a eu des retards de 25 à 30 minutes.»

La situation n’est pas inhabituelle. Les trains de banlieue qui sont les plus touchés par le trafic des trains de marchandises sont ceux qui roulent sur la ligne Vaudreuil-Hudson. Il y a eu 86 retards en 2015. Toujours l’an dernier, l’AMT a enregistré 37 retards sur la ligne Candiac.

En ce qui concerne la ligne Deux-Montagnes, le retard mineur est imputable à un problème d’ouverture des portes de l’une des voitures.

Fermée jusqu’en 2018
Pour la première fois, les automobilistes de la région métropolitaine devaient composer le 17 octobre avec une voie en moins pour accéder de l’A20 Est à la 720. Tel qu’anticipé, la congestion a atteint l’échangeur Saint-Pierre, mais la catastrophe appréhendée ne s’est pas produite.

Dans le cadre du chantier Turcot, le MTQ a fermé dimanche une des deux voies de la bretelle empruntée par environ 3600 véhicules à l’heure durant la période de pointe du matin. La fermeture est en vigueur jusqu’en 2018.

«Ça n’a pas été le cauchemar attendu», observe Marc Brière, chroniqueur à la circulation au 98,5FM.

Selon lui, face à cette fermeture annoncée depuis plusieurs jours, des automobilistes ont décidé de modifier leurs habitudes.

«Pour ce premier matin, il y en a qui sont partis plus tard ou qui sont demeurés à la maison», analyse-t-il.

Le pire est à venir
Cette nouvelle configuration de l’échangeur permettra la mise en service de deux nouvelles voies de la route 136 en direction du centre-ville à compter de la mi-novembre. Il s’agit d’une étape vers le démantèlement de l’autoroute 720, qui sera remplacée par la 136.

«Le changement de circulation sera le plus important depuis le début du projet Turcot en 2015», souligne Sébastien Marcoux, directeur adjoint du projet chez KPH Turcot.

La démolition du tronçon de la 720 Est entre l’échangeur Turcot et la sortie de la rue Guy, une distance d’environ 3 km, sera effectuée entre la mi-novembre et le printemps prochain. Ces travaux forceront la fermeture complète des voies de la 136 pendant une douzaine de fins de semaine.

Réalisé au coût de 3,6 G$, le projet Turcot doit être complété en 2020.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!