Photo: Gracieuseté- CDPQ Infra La future station Réseau électrique métropolitain sera aménagée sous le bassin Peel.

Les acteurs du Sud-Ouest se réjouissent d’avoit été entendus par la Caisse de dépôt et placement du Québec, qui a annoncé vendredi l’ajout d’une station sous le bassin Peel à son projet de Réseau électrique métropolitain.

Cette station comportera une sortie vers Griffintown et une autre vers Pointe-Saint-Charles.

«C’est une excellente nouvelle pour Griffintown, qui mérite une bonne desserte en transport collectif», commente Craig Sauvé, conseiller municipal dans le Sud-Ouest et porte-parole de Projet Montréal pour les questions de transport.

À son avis, une station s’impose compte tenu du développement de ce secteur où vivent environ 7000 personnes, un nombre qui devrait doubler au cours des prochaines années

«C’était une demande formelle que l’arrondissement a faite au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE)», rappelle le conseiller.

Avant même ces audiences, dès l’annonce en avril dernier du projet de train électrique, le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais, avait réclamé une station au plus vite pour desservir Griffintown.

Pointe-Saint-Charles
En ce qui concerne la sortie prévue vers Pointe-Saint-Charles, Craig Sauvé espère qu’il ne s’agit pas pour la Ville de Montréal d’un élément s’inscrivant dans un plan de développement résidentiel de cette zone. L’arrondissement souhaite plutôt faire du secteur Bridge-Wellington un pôle d’emploi, insiste M. Sauvé.

Les visées de la Ville se préciseront dans sa future «Stratégie centre-ville», qui proposera une vision d’avenir et des orientations pour le centre-ville pour les 15 prochaines années.

La Ville participera financièrement à la construction de la station du bassin Peel.

Le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal (CCISOM), Bernard Blanchet, applaudit également l’annonce de la Caisse de dépôt. «C’est un pas dans la bonne direction», estime-t-il.

Lui aussi avait déploré lors des audiences du BAPE l’absence de station dans le Sud-Ouest durant la première phase de développement du REM.

Le projet prévoyait au départ une station à l’Île des Sœurs, rappelle-t-il, «mais ça commence à être loin du Sud-Ouest. Au bassin Peel, c’est à côté de chez nous».

Le REM doit coûter 6 G$ et être en service en 2020.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus