(Photo: Twitter) Pavages d’Amour est dans la première année d’un contrat d’une valeur de 13,8 M$ sur cinq ans. Ses opérations de déneigement dans le Sud-Ouest accusent de nombreux retards. La rue Saint-Jacques n’était toujours pas adéquatement déblayée, jeudi.

L’entreprise responsable du déneigement des quartiers Saint-Henri, Pointe-Saint-Charles, Griffintown et Petite-Bourgogne perdra son contrat à la fin de l’hiver. Cela survient après que la firme ait obtenu 151 000$ d’amende pour ses nombreux ratés depuis le mois de décembre.

Plus de 1 200 plaintes citoyennes liées au déneigement ont été déposées à l’arrondissement depuis le début de l’hiver, soit huit fois plus que l’an dernier à pareille date.

«On a eu l’occasion de rencontrer les propriétaires de Pavages d’Amour pour leur faire part de notre insatisfaction. Il y a un bris de confiance entre eux et l’arrondissement Sud-Ouest, donc on recommandera au conseil municipal de résilier leur contrat à la fin de la saison», a annoncé le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Pierre Desrochers.

L’entreprise a causé plusieurs dommages sur des propriétés publiques et privées lors de ses opérations de déneigement, en plus d’accuser de nombreux retards. Son service a été qualifié d’«inacceptable» par le maire de l’arrondissement, Benoit Dorais, à maintes reprises, depuis le début de l’année.

Plusieurs artères du Sud-Ouest, dont la rue Saint-Jacques, ne sont toujours pas adéquatement déblayées en date d’aujourd’hui.

Montréal a reçu 45 centimètres de neige depuis dimanche. Jeudi après-midi, 59% de son territoire était déblayé, tandis que la proportion était de seulement 24% dans le Sud-Ouest. C’est l’arrondissement le moins avancé dans ses opérations. Son plus proche concurrent, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, avait dégagé 39% de son territoire à pareille heure.

Professionnalisme

Questionné sur la façon dont Pavages d’Amour assurerait un meilleur service d’ici la fin de l’hiver, M. Dorais a indiqué que l’arrondissement redouble ses efforts en surveillance et assistance de l’entreprise. Plus de la moitié de ses contremaîtres ont comme mandat d’encadrer Pavages d’Amour dans son travail depuis le début de l’année.

Si le service de l’entreprise ne répond toujours pas aux normes de la Ville, elle sera encore mise à l’amende et pourrait même être rayée de la liste d’entrepreneurs de la Ville de Montréal.

«On s’attend à ce qu’ils honorent leur contrat et qu’ils fassent preuve de professionnalisme, établit M. Desrochers. Faire le contraire ne serait pas à leur avantage puisqu’ils ont d’autres ententes avec la Ville.»

Le maire d’arrondissement a d’ailleurs indiqué qu’il était «beaucoup trop tard» pour entamer un processus d’appel d’offres afin de trouver un autre entrepreneur pour prendre la relève à court terme.

«Pour l’instant, notre priorité est de leur venir en aide. Les citoyens du Sud-Ouest ont le droit de s’attendre à un déneigement de qualité et c’est ce qu’on tentera de faire plus que jamais lors des prochaines semaines», avance Benoit Dorais.

Pavages d’Amour n’a pas donné suite aux demandes d’entrevue de TC Media.

 

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!