Graham Hughes/La Presse canadienne Jean-François Lisée

Le nouveau chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, souhaite créer une coalition entre Québec solidaire (QS), Option nationale (ON), le Parti vert du Québec (PV) et son parti en vue de l’élection partielle qui se tiendra prochainement dans la circonscription de Verdun.

Après avoir essuyé un refus de la part de QS et du Parti vert la semaine dernière, M. Lisée est revenu à la charge lundi. Selon un sondage interne du PQ, la victoire permettrait de talonner le Parti libéral du Québec (PLQ) dans un de ses châteaux-forts. Or, si on additionne les votes recueillis par les partis concernés à chacune des élections qui ont eu lieu dans Verdun depuis la naissance du Parti vert du Québec en 2001, on remarque que c’est seulement en septembre 2012 que la coalition proposée par M. Lisée aurait permis de battre le candidat libéral.

Cliquez ici pour voir sur mobile

Toutefois, on peut voir que lors des élections générales de 2007 et 2008, une addition des votes du PQ, de QS et du PV donne un résultat près du nombre de voix recueillies par le candidat libéral. En 2007, ces trois partis ont eu le vote de 11 986 personnes, contre 12 204 pour Henri-François Gautrin, représentant le PLQ.

Lors de l’élection de 2008, le PQ, QS, et le PV ont obtenu 10 616 voix. M. Gautrin a une fois de plus remporté le siège avec 11 223 votes.

Évidemment, cette méthode n’est pas scientifiquement exacte. Par exemple, le Parti vert «n’a aucune proposition sur l’indépendance du Québec», il serait très étonnant de voir tous ses votes transférés vers un candidat nommés conjointement par trois partis souverainistes.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus