Getty Images Barack Obama

Le 44e président des États-Unis quittera la Maison-Blanche le 20 janvier. Métro s’est penché sur la façon dont l’histoire se souviendra des deux mandats du premier président afro-américain Barack Obama.

Barack Obama est entré en fonctions le 20 janvier 2009, alors que l’économie mondiale était en pleine crise et que les États-Unis étaient engagés dans plusieurs opérations militaires après les attentats du 11 septembre, dont la guerre en Irak.

Depuis, les États-Unis ont presque complètement retiré leurs troupes d’Irak et ont traqué et tué Oussama ben Laden, mais ils ont fait face à une nouvelle menace terroriste avec le groupe armé État islamique.

Le président Obama a également instauré un programme social progressiste comprenant la réforme des soins de santé, l’élargissement des droits des homosexuels et des transgenres et a fait beaucoup d’efforts pour lutter contre les changements climatiques.

Il a fait passer un projet de loi de 1 billion de dollars pour stimuler l’économie. Son administration a sauvé l’industrie automobile et a adopté de grandes réformes bancaires et financières. Le taux de chômage est également passé de plus de 10 % lors de sa première année au pouvoir à moins de 5 % au cours de sa dernière année en poste.

«Sa plus grande réussite a été de relancer les États-Unis et le monde, alors que la pire catastrophe économique depuis la Grande Dépression des années 1930 sévissait, explique Jack A. Goldstone, spécialiste des politiques publiques au Centre Woodrow Wilson, à Washington, D.C. Il a néanmoins reçu trop peu de crédit pour avoir ramené l’Amérique au plein emploi, permis aux marchés boursiers d’atteindre des niveaux records et aux entreprises de faire des bénéfices.»

Toutefois, les experts estiment que le président Obama sera critiqué pour n’avoir pas suffisant agi en Syrie.

«Il n’a pas su stopper le régime de Bachar el-Assad et le flux de réfugiés, cédant ainsi à l’initiative du président russe Vladimir Poutine, qui a opté pour une approche militaire brutale pour soutenir el-Assad», indique pour sa part Fletcher McCellan, professeur de science politique au collège d’Elizabethtown à Pennsylvania.

À l’échelle nationale, le Parti démocrate a subi d’énormes pertes au cours des deux mandats de Barack Obama, dont celles des deux chambres du Congrès, ainsi que les deux tiers des gouverneurs d’État et la plupart des législatures d’État. À cause de ces défaites, il a dû recourir, au cours de son deuxième mandat, à des ordres exécutifs pour atteindre certains objectifs politiques en matière d’immigration et de protection de l’environnement.

Bien que sa présidence ait été dans l’ensemble réussie, Obama n’a pas été en mesure d’assurer l’élection de sa successeure Hillary Clinton.

Par conséquent, beaucoup de ses réalisations, dont l’Obamacare, sont susceptibles d’être supprimées par le président désigné Donald Trump et le Congrès, qui est à majorité républicaine.

«Donald Trump a tous les pouvoirs pour faire disparaître une grande partie de l’héritage d’Obama, estime M. McCellan. La question est de savoir ce dont il va se débarrasser. Il a déjà dit vouloir conserver certaines parties de l’Obamacare. Il va probablement trouver difficile d’annuler l’accord sur le nucléaire avec l’Iran ou encore de se retirer de l’accord de Paris. Quoi qu’il en soit, il est presque certain que les États-Unis de Trump évolueront dans une direction différente que ceux d’Obama, surtout en ce qui concerne les politiques en matière d’immigration, d’impôts et de commerce.»

Cinq choses qui rappelleront Obama

1. La mort d’Oussama ben Laden

monde_etats-unis-obama-oussama-ben-laden-wikipedia-commons_c100Après une poursuite sans relâche, le président Barack Obama a été en mesure de neutraliser le terroriste le plus recherché de la planète, Oussama ben Laden. Le 2 mai 2011, le chef d’al-Qaïda était tué lors d’un assaut mené par un commando américain des SEAL à Abbottabad, au Pakistan. M. Obama supervisait l’opération depuis la Maison-Blanche.

2. Le dégel avec Cuba

HAVANA, CUBA - MARCH 22: U.S. President Barack Obama delivers remarks at the Gran Teatro de la Habana Alicia Alonso in the hisoric Habana Vieja, or Old Havana, neighborhood March 22, 2016 in Havana, Cuba. Described as a message to the Cuban people about his vision for the future of Cuba, Obama's speech will be nationally televised to the 11 million people on the communist-controlled island. (Photo by Chip Somodevilla/Getty Images)

En décembre 2014, le président Barack Obama a initié la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba, mettant ainsi fin à 54 ans d’hostilité entre les deux nations. En mars 2016, Barack Obama est devenu le premier président américain à se rendre à Cuba depuis 1928.

 

 

3. Un prix Nobel de la paix

monde_etats-unis-obama-prix-nobel-de-la-paix-wikipedia-commons_c100En 2009, le comité norvégien des prix Nobel a décidé de remettre le prix Nobel de la paix à Barack Obama pour «ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationales entre les peuples».

 

 

4. Obamacare

WASHINGTON - DECEMBER 20: In this handout provided by the White House, A White House nurse prepares to administer the H1N1 vaccine to President Barack Obama at the White House on December 20, 2009 in Washington, DC. The Senate passed the first of three crucial procedural votes on health care by a 60 to 40 margin the following day on December 21, 2009 in Washington, DC. (Photo by Pete Souza/White House via Getty Images)

Le 23 mars 2010, le président Obama a instauré la loi sur la protection des patients et les soins abordables, plus connue sous le nom d’Obamacare. Elle est la plus importante réforme du système de santé aux États-Unis depuis l’adoption de Medicare et Medicaid, en 1965.

 

5. Un président des réseaux sociaux

monde_etats-unis-obama-reseaux-sociaux-barackobama_c100Obama est le président à avoir le plus grand nombre d’abonnés sur Twitter. Plus de 80 millions d’abonnés dans le monde lisent @BarackObama sur le réseau social. Son compte se classe 4e parmi les comptes plus populaires de microblogue juste derrière @Justinbieber, @Katyperry and @Taylorswift13.

 

 

La transition des réseaux sociaux

Le 20 janvier, Barack Obama confiera à son successeur Donald Trump le compte Twitter @POTUS qui compte plus de 13 millions d’abonnés.

  1. Obama est surnommé le président des réseaux sociaux, étant le premier président américain à avoir eu un compte @POTUS sur Twitter.
  2. En 2015, le président Obama a tweeté pour la première fois avec le compte @POTUS.
  3. Plus de 13 millions d’abonnés lisent quotidiennement @POTUS.
  4. Le compte présidentiel sera transmis au 45e président des États-Unis le 20 janvier.
  5. Le compte conservera tous ses abonnés, mais tous les tweets seront effacés.
  6. Un nouveau compte baptisé @POTUS44 sera créé pour conserver tous les tweets envoyés sous l’administration du président Obama.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!