AP

L’armée israélienne a visé mercredi un poste militaire du régime syrien qui aurait lancé un tir de mortier sur le côté israélien du Plateau du Golan lors du passage du premier ministre Benyamin Netanyahou dans la région.

M. Netanyahou, qui visitait hier la colonie israélienne de Katzrin dans un autre secteur du Golan, a indiqué que la politique du pays est «peu importe qui nous attaque, nous répliquerons».

L’armée a déclaré que le tir de mortier était des tirs perdus de la Syrie qui ont touché terre dans une zone ouverte, près de la frontière et loin du lieu que visitait M. Netanyahou, mais qui n’ont fait aucun dommage.

Ce tir d’obus est le plus récent d’une série d’incidents survenus cette semaine.

Israël a essayé de rester en dehors du conflit syrien qui dure depuis maintenant six ans. Le pays a mené des attaques aériennes sur des convois d’armes présumés du Hezbollah, dont les militants, soutenus par l’Iran se battent en Syrie.

Israël a conquis le Plateau du Golan, appartenant à la Syrie, lors de la guerre de 1967.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!