Evan Vucci/The Associated Press Alex Galchenyuk a très bien joué les rares fois où il a patiné au centre du premier trio.

Alex Galchenyuk est de retour au centre du premier trio. Espérons, cette fois, que ce sera pour de bon.

C’est bien connu : les vrais centres numéros un sont des perles rares dans la LNH. La plupart des équipes mettent la main sur ce type de joueurs par le repêchage. Voilà pourquoi les partisans du Tricolore réclament depuis longtemps que cette occasion soit donnée à Galchenyuk (à moins qu’il ne soit sérieusement blessé).

Le Canadien a deux choix : échanger un des joueurs de son noyau pour acquérir un centre numéro un ou offrir une deuxième chance à Galchenyuk. La décision semble on ne peut plus évidente.

De surcroît, Galchenyuk a très bien joué les rares fois où il a patiné au milieu du premier trio. En 13 matchs à cette position, dont celui de samedi dernier, il a affiché une production offensive très encourageante. L’échantillon est minuscule, et les 12 premières sorties datent de la saison dernière. Toutefois, si on compare son rendement au centre du premier trio à celui de cette saison, on voit qu’il est clairement mûr pour ce rôle, ou à tout le moins qu’il est prêt pour une audition prolongée. Voici pourquoi.

  • Il compte environ deux fois plus de buts quand il évolue à cette position.
  • L’équipe récolte la majorité des tirs tentés quand il joue au sein du premier trio.
  • Défensivement, le CH alloue beaucoup moins de tirs aux équipes adverses quand il pivote la première unité.
  • Quand il évolue au centre, il écope d’environ trois fois moins de pénalités.

Il sera intéressant de voir comment les trios seront réorganisés une fois que Desharnais sera remis de sa blessure. Le CH se tirerait dans le pied s’il rétrogradait Galchenyuk. Il est grand temps de voir ce qu’il peut faire au centre de la première unité. Jusqu’à présent, les résultats sont plus qu’encourageants.

Charles Hudon mérite un essai

Douze joueurs des IceCaps ont enfilé le maillot du Canadien cette saison.

En seulement deux rencontres, Charles Hudon a été un des espoirs des plus impressionnants, récoltant deux passes en seulement 18 minutes de jeu. Comme les séries sont hors de portée, il est temps de donner une autre chance à Hudon. L’équipe pourra ainsi décider si elle lui réservera une place la saison prochaine.

Hudon a 41 points en 54 matchs dans la Ligue américaine cette saison, et, lorsqu’il est sur la glace, les IceCaps contrôlent plus de 61 % des buts. Trente-deux de ses quarante et un points sont des points primaires, et il lance vers le filet presque trois fois par match. Le seul joueur qui a eu un impact plus positif chez les Icecaps est Bud Holloway, mais le Tricolore ne semble pas enclin à lui faire faire un essai.

Hudon a le potentiel de se démarquer au sein des deux premiers trios. Il est grand temps que l’organisation le place dans une position pour réussir.

Aussi dans Coin d'analyse :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!