Je n’ai jamais aimé les diseuses de bonne aventure. Je ne me suis jamais fait tirer aux cartes. Me faire dire par une madame qui ne me connaît pas que je rencontrerai mon futur mari dans exactement six mois, que j’aurai avec lui trois enfants, et qu’il y aura la lettre X dans son nom, très peu pour moi! Par contre, me faire décrire très précisément mon futur chum par le copain d’une amie, en plein milieu d’un lac, sur un canot, dans le nord, j’ai adoré ça!

C’est le rêve inavoué de toutes les filles célibataires : se faire dire de quoi aura l’air son futur chum, qu’est-ce qu’il fera dans la vie, quelle sera sa personnalité. Eh bien, c’est ce que s’est amusé à faire Patrice pour les quatre amies célibataires de sa blonde alors qu’il les accompagnait en camping ce week-end.

Je ne me souviens plus comment tout cela a commencé, mais alors que nous faisions une petite pause bière au milieu du lac, Patrice s’est mis à dire que mon amie Joanie allait probablement finir avec un pompier ou un policier, un gars sympa et simple, que mon amie Jacinthe allait probablement avoir comme prochain chum un enseignant adepte de plein air et que mon amie Valérie risquait de partager sa vie avec un gars ayant sa propre business, peut-être un restaurateur, plus âgé qu’elle.

Pour ma part, Patrice m’a dit me voir avec un gars hyper sociable, un technicien, peut-être un caméraman, geek sur les bords, probablement un peu plus jeune que moi, pas très grand, et possiblement arborant le look «skater». Je n’ai jamais parlé de mon ex à Patrice, mais la description qu’il a faite de mon futur copain ressemblait en plusieurs points à celle du dernier gars à qui j’ai dit : «Je t’aime!»

Vous vous dites sûrement que ce n’est qu’un simple hasard. Peut-être. On s’entend pour dire que le petit jeu auquel s’est prêté Patrice n’était basé sur rien de scientifique, mais plutôt sur des observations, et que toutes ses descriptions n’étaient que de simples hypothèses, mais au fond de moi, je me dis qu’il n’a peut-être pas tort. Sans le vouloir, je vais probablement finir avec un gars qui ressemble beaucoup plus à mon ex que je ne le souhaiterais!

Moi qui pensais que j’allais partager ma vie avec un beau grand brun ténébreux, un peu intello sur les bords, probablement un artiste avec qui je pensais avoir d’interminables discussions philosophiques passionnées, eh bien non. Selon Patrice, alias le devin, je vais plutôt avoir comme futur copain un gars encore un peu ado, qui aime faire la fête et dont le style vestimentaire n’a pas évolué depuis ses 16 ans! Le pire dans tout ça, c’est que mes amies, réfléchissant bière à la main, m’ont dit que ce portrait-robot dressé par Patrice n’était pas si fou que ça!

Quelqu’un connaît une bonne voyante, histoire que je corrobore tout cela?

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Aussi dans Juliette, l'éternelle célibataire :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!