V Télé Montage avec le candidat Dave à trois émissions de V Télé

C’était soir de lancement pour les nouveautés de V, lundi, et nous avons eu une belle démonstration que le bassin de participants pour les trop nombreuses téléréalités au Québec est assez restreint.

Lors de la première de la nouveauté Tu m’aimes, tu mens! en fin de soirée, la candidate Marie-Andrée devait trouver qui de trois candidats était réellement célibataire après une petite rencontre improvisée au domicile des prétendants.

Concept assez inoffensif, juste assez différent d’Opération séduction pour ne pas tomber dans la redite pure et dure, quoique la narration de Kim Rusk donne l’impression de regarder une nouvelle saison de l’émission de rencontre au succès plutôt mitigé.

Bref, nouveau concept, nouvelle saison, mais la charmante Marie-Andrée rencontre le coloré Dave qui est familier pour les auditeurs de V.

En effet, Dave Tremblay a aussi participé à Un souper presque parfait par le passé et, comble de l’ironie, nous voyons le même Dave durant la diffusion de l’émission dans les publicités de Coup de foudre, une autre nouveauté de V sur le thème de l’amour et de la célébrité instantanée au petit écran.

Malaise.

Utilisons l’exemple de Dave pour souligner le piège des formats de V qui se multiplient sans toutefois se réinventer. On commence à recycler les participants d’une émission à l’autre avec l’effet pervers qu’éventuellement ces inconnus deviendront des vedettes du petit écran.

C’est du moins certainement l’objectif de Dave, par exemple, qui se retrouve sur nos écrans plus souvent qu’à son tour pour les différents projets de V.

Est-ce le symptôme clair que nous avons fait le tour du jardin avec les téléréalités au Québec? Peut-être, ou du moins, il faudrait ajuster le cadre des concepts pour éviter qu’ils se recoupent les uns dans les autres. Des célibataires curieux et des aspirants cuisiniers, c’est une denrée avec une certaine limite au Québec, plus particulièrement à Montréal où se tourne la grande majorité de ses projets.

À ce rythme, Dave pourrait se retrouver sur nos écrans encore plusieurs fois au cours des prochaines saisons et c’est quand même inquiétant. Ça démontre une certaine paresse chez nos diffuseurs, les concepteurs et toute la machine qui produit ces émissions.

Pour faire une image claire : on fait de la saucisse à V et le résultat est pas mal toujours similaire. Triste performance alors qu’on pourrait plutôt miser sur le succès des émissions fortes de la chaîne au lieu de chercher à reproduire des formules pas si magiques que ça.

Désolé Dave de t’utiliser en exemple, mais si tu te prêtes au jeu, il faut aussi s’ouvrir à la critique. Sans rancune.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!