Graham Hughes Graham Hughes / La Presse Canadienne

L’Impact nous a livré hier soir tout un match de hockey. Avec un total de sept buts marqués et toutes sortes de plaquages, dont quelques coups à la tête, la demi-finale de la MLS n’avait rien à envier à un match de Canadien contre le Anaheim.

Bon, évidemment, il y a bien quelques (dizaines) d’occasions où les joueurs ont fait semblant d’avoir la jambe amputée pour prendre un break ou empêcher le jeu de se poursuivre, mais ça fait parti du sport. Genre.

Un match qui nous aura tenus sur le bout de notre fauteuil en cuirette jusqu’à la toute fin, ou presque. Avec dix minutes à jouer, Denis Coderre avait déjà concédé la victoire sur Twitter, ce qui a complètement anéanti nos espoirs.

Nous sommes bien loin d’être experts en soccer (nous ne le sommes pas en hockey non plus, mais ne le dites à personne), mais il nous a semblé que d’envoyer Drogba dans la mêlée et de retirer Mancosu était une erreur. Drogba avait l’air d’avoir hâte de retourner chez lui. Une bien triste façon de terminer son séjour avec l’Impact.

En plus, les conditions météorologiques ont contribué à rendre cette partie dramatique. Notez qu’à Montréal, peut-être qu’on dessine des lignes croches, mais au moins, il mouille pas. Se promener en bermudas sous cette pluie froide était en soi un exploit. Et les joueurs ont continué de jouer avec pas de parapluie. Chapeau pour ça.

Aussi dans Le Sportnographe :

blog comments powered by Disqus