Ross D. Franklin Lars Eller. Ross D. Franklin / The Associated Press

Le temps passe vite. Il n’y a pas si longtemps, Carey Price était blessé, Canadien était poche comme de l’eau de roche et P.K. Subban était échangé.

Pourtant, il y a des choses que nous avons déjà oublié qui ont marqué l’année 2016. En voici sept.

– John Scott superstar: Après avoir été échangé à Canadien et renvoyé dans les mineures, le matamore John Scott a été nommé joueur étoile du match des étoiles. Cette saison, Scott brille au firmament de son sous-sol, à regarder les matchs devant la télé.

– Mike Condon: Si si, vous vous souvenez? C’était le gardien numéro un de Canadien pendant la moitié de l’année, celui dont le nom se prête à toutes sortes de jeux de mots poches? Il « protège » maintenant le filet du Ottawa.

– Galchenyuk violenté: En janvier dernier, la police a dû intervenir chez Alex Galchenyuk parce que sa petite amie l’avait tabassé. On comprend mieux pourquoi il n’aime pas le jeu robuste.

– Lars Eller: Lui, on l’a oublié pas à peu près. Pourtant, ça faisait trois ans qu’on disait que c’était le gars qu’on avait eu contre Halak…

– Les Nordiques: En fait, nous on ne les a pas oubliés, mais Gary Bettman, oui.

– Pacioretty pire capitaine: C’était il y a peu de temps, mais des sources proches du 18e trou avaient dévoilé que Michel Therrien avait déclaré dans un tournoi de golf que Pacioretty était le pire capitaine de l’histoire. Évidemment, après son match de 4 buts, on a tout oublié ça.

Voilà pour les moments pas marquants de 2016.

Aussi dans Le Sportnographe :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!