Aujourd’hui, on vous parle de FaisMaTâche.com (communauté d’entraide entre voisins) et MyAttick.com (réseau social dédié à l’échange de bien et de services), deux nouvelles plateformes qui auraient intérêt à fusionner ensemble…

FaisMaTâche existe depuis quelques semaines. Le concept de départ est bon: créer une base de gens qui proposent leurs compétences et les mettre en contact avec des demandeurs qui se cherchent du monde de confiance pour repeindre leur appartement, promener le chien ou faire les courses. «L’avantage que nous avons sur Kijiji, est que notre site est spécialisé sur les services, nous ne faisons pas d’échange, ne vendons pas de bien. De plus, les utilisateurs possèdent une fiche leur permettant de donner le maximum d’informations sur leurs compétences et sur eux. Ils peuvent être évalués par un système d’étoiles et par le biais de commentaires sur le service qu’ils ont fournis. En complétant plusieurs tâches et en recevant d’excellents commentaires, vous développez votre portefeuille / CV et gagner plus de crédibilité sur notre plate-forme, ce qui rendra beaucoup plus facile l’obtention de tâches futures», précise Axelle Lapoussin, cofondatrice du site.

Néanmoins si l’on se fie au degré d’activité sur leur page web, ou sur leur compte Facebook, on voit qu’il y a un petit souci au niveau du recrutement.

MyAttik sera lancé cet automne. «La particularité de MyAttik est d’être centré  sur un objet (annonce) et de démocratiser l’utilisation des échanges d’objets d’occasion, de services et de créer des événements et des groupes privé ou publics. Facebook offre le même service, mais ne trie pas les articles par type (à vendre, à louer, à donner, recherche), ni par pays, région ou ville, et ne permet pas d’ajouter l’article dans un panier (favori). Il n’est pas adapté pour ce type d’échange», indique Aboubakar Tirera, dg de la plateforme.

Le groupe derrière ce projet de grenier virtuel de produits ou services disponibles (prêt-location-troc-vente) a lancé sa campagne de sociofinancement tout récemment. En quatre jours, ils ont récolté 310$ (sur les 7000$ attendus), un rythme un peu trop lent actuellement pour avoir la certitude que le projet ne se concrétise.

Ces deux idées ne sont pas folles pour autant, d’ailleurs plusieurs autres ont déjà émergé ou ont été tentées (genre le JOATU qui prévoyait même la création d’une monnaie). Il suffit d’ailleurs de voir le succès de La Remise, bibliothèque d’outils pour voir que la demande est là. Ceci dit le succès de La Remise est basée sur la force de son réseau, chose qui ne semble pas être encore au rendez-vous chez FaisMaTâche et MyAttik, qui sont avant tout des solutions technologiques.

Je me demande d’ailleurs si les développeurs derrière ces deux projets n’auraient pas intérêt à rencontrer les gens de La Remise pour : 1- apprendre comment on se crée un réseau (5724 amis Facebook c’est respectable) et 2-voir si La Remise ne cherche pas à acquérir une application web pour booster ses activités…

Dans tous les cas de figure il sera bientôt temps que les différents projets liés à l’économie du partage se mettent à travailler ensemble pour augmenter les chances de succès, un peu comme ce fut le cas récemment avec l’agriculture urbaine. À quand un sommet de l’économie du partage?

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!