J’avais très hâte de voir de quoi aurait l’air la version québécoise de Dragon’s den, que j’ai écouté quelques fois, toujours avec plaisir. Dans notre belle province où les juges ne sont jamais vraiment méchants, j’avais hâte de voir si nos dragons allaient parfois cracher du feu (oh le beau trait d’esprit!).

Le concept est simple : des inventeurs viennent demander un investissement de la part d’entrepreneurs aguerris. On pourrait croire que c’est un exercice humiliant, mais au contraire, les dragons répondent avec gentillesse à la candeur et ne sortent leurs griffes que devant l’arrogance.

La beauté de l’émission vient du fait que si un entrepreneur n’est pas charismatique et vendeur, les dragons sont capables d’ironie et de rigolade. Et si l’invention qui leur est présenté les intéresse, ils se battent entre eux et se narguent pour être celui ou celle qui mettra la patte sur une part de l’entreprise. Moi qui ne connait rien aux affaires, je me suis surprise à m’exclamer tout haut dans mon salon :  » C’est excitant quand ils font des offres! ». Parce que soit on s’attache à l’inventeur, soit on aime voir les jeux d’alliance et de négociation des investisseurs.

Côté visuel, le montage serré rend l’émission palpitante : on ne s’ennuie pas une seconde. Les nombreuses « reaction shot » donnent de la vie à l’émission où personne ne se censure. À savoir pour les fans de Paul Houde, sont animation se résume en quelques liens ici et là, sans plus. Ce ne sera donc pas pour lui que l’on écoutera l’émission mais plutôt pour les 5 dragons qui enflamment l’écran (quota de jeux de mots atteint).

Bref, un autre bonbon télévisuel à se mettre sous la dent tout le printemps!

Dans l’oeil du dragon
Lundi 20h
@ SRC

Aussi dans Télé :

blog comments powered by Disqus