John Heller John Heller / The Associated Press

MONTRÉAL — Même si Marc-André Fleury a participé aux trois premiers matchs des Penguins de Pittsburgh, incluant celui de lundi contre l’Avalanche du Colorado, c’est vers le Sorelois que l’entraîneur-chef Mike Sullivan s’est tourné pour faire face au Canadien mardi soir au lieu de Mike Condon.

Lors d’un bref point de presse avant le match, Sullivan a reconnu que l’idée de faire appel à l’ancien gardien du Canadien lui avait traversé l’esprit.

«Ce ne sont pas des décisions faciles. Au bout du compte, c’est notre responsabilité, en tant qu’entraîneurs, de prendre des décisions qui nous donneront, à notre avis, les meilleures chances de gagner.»

Alors que Matt Murray, le héros des séries éliminatoires du printemps dernier, demeure au rancart à la suite d’une blessure à la main gauche survenue à la Coupe du monde de hockey, la situation n’est pas évidente pour le gardien américain. Marc-André Fleury a lui aussi gagné la coupe Stanley, et il connaît un excellent début de saison, comme l’a d’ailleurs mentionné l’entraîneur-chef des Penguins.

Mais Sullivan a tout de même pris le temps de complimenter l’ex-portier du Tricolore.

«Nous aimons ce qu’il a fait l’année dernière. C’est un jeune qui possède beaucoup de caractère et les gens qui l’ont vu à l’oeuvre parlent en termes élogieux de cet aspect de sa personnalité, a déclaré Sullivan au sujet de Condon.

«Quand vous regardez la situation au sein de notre équipe, nous comptons sur deux gardiens de but de qualité avec ‘Flower’ et Murray. Aussi, nous avons un très jeune joueur en Tristan Jarry qui continue de se développer et qui nous emballe. La position de gardien de but est telle que nous n’en avez jamais assez. L’an dernier, il nous a fallu trois gardiens pour arriver où nous voulions être. Cela dit, nous croyons que Mike est un gars de grande qualité et un très bon joueur.»

Sullivan sait que les Penguins auront d’importantes décisions à prendre au cours des prochains mois, compte tenu de l’arrivée d’une nouvelle concession à Las Vegas, qui forcera les équipes de la LNH à ne protéger qu’un seul gardien. Mais Sullivan va laisser le temps faire son oeuvre.

«Dans un premier temps, ce sont deux jeunes hommes de grande qualité, qui comprennent la situation et qui savent que le hockey est un domaine basé sur les performances, a noté Sullivan en parlant de Fleury et de Murray.

«Je crois que ces situations se règlent d’elles-mêmes. Nous avons de la compétition à toutes nos positions et c’est la nature de notre sport. Nous voulons voir cette compétition à l’interne et c’est ce que nous voulons créer parce que nous pensons que c’est la façon de garder nos joueurs au meilleur de leurs capacités. Ensuite, nous prendrons les meilleures décisions possible lorsque le moment sera venu.

Invité à donner une mise à jour de l’état de santé de Sidney Crosby, Sullivan a expliqué que le dossier était évalué sur une base quotidienne.

«’Sid’ a patiné ce matin et nous croyons qu’il fait des progrès. Ces blessures ont tendance à évoluer sur une base quotidienne et c’est ainsi que nous suivons la situation. Nous sommes certainement encouragés par les progrès qu’il montre et nous souhaitons que la situation va s’améliorer de façon importante à court terme pour qu’il revienne le plus tôt possible.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus