Ross D. Franklin Ross D. Franklin / The Associated Press

MONTRÉAL — Les Coyotes de l’Arizona ont amorcé un mouvement jeunesse, incluant au niveau administratif avec l’embauche de John Chayka au poste de directeur général en mai dernier. Ils comptent aussi sur une mini-filière québécoise qui aura la chance de se mettre en évidence jeudi soir au Centre Bell, à commencer par le gardien Louis Domingue.

L’athlète de 24 ans originaire de Saint-Hyacinthe disputera un troisième match en carrière contre le Canadien, et un deuxième au Centre Bell. Domingue tentera de conserver sa fiche immaculée face aux hommes de Michel Therrien.

Le 1er février 2015 à Montréal, il avait repoussé 18 des 20 tirs dirigés vers lui dans un gain de 3-2, le premier de sa carrière dans la Ligue nationale, à son deuxième match dans le circuit Bettman. C’est une rencontre qu’il n’oubliera jamais.

«C’est certain que c’est pas mal au sommet de mes souvenirs de hockey. Chaque fois que tu viens jouer ici, c’est spécial. La première a été pas mal spéciale», a reconnu Domingue après l’entraînement des Coyotes au Centre Bell, mercredi après-midi.

Domingue, qui a aussi battu le Canadien en février dernier, 6-2 en Arizona, sera appelé à protéger les filets des Coyotes puisque le vétéran Mike Smith a subi une blessure au bas du corps — la jambe gauche, il appert — en troisième période du match de mardi à Ottawa.

Selon l’entraîneur-chef Dave Tippett, Smith s’est soumis à des tests dont les résultats n’étaient pas encore connus mercredi après-midi. Pour l’instant, son cas sera réévalué sur une base quotidienne.

En attendant, Tippett ne craint nullement d’employer le jeune québécois.

«Il l’a fait dans le passé. Il a été appelé à sauter dans la mêlée lorsqu’un gardien a subi une blessure. Et il aura la chance de jouer devant les siens demain soir.»

Selon Tippett, Domingue a gagné en maturité et en confiance depuis la fin de la dernière saison.

«Il sait qu’il peut accomplir le boulot à ce niveau. L’an dernier, il a très bien fait au départ. Nous l’avons peut-être trop utilisé, mais quand nous avons perdu les services de (Anders) Lindback, nous n’avions aucune autre option. Il est arrivé, il a très bien joué et nous nous attendons à la même chose cette saison.»

Domingue, qui a été victime de trois buts en relève à Smith mardi, aspire évidemment à devenir un gardien numéro un dans la Ligue nationale. En attendant, il sait qu’il doit remplir un mandat bien précis avec les Coyotes.

«C’est certain que j’ai un rôle différent cette saison. C’est la première année que je commence dans la Ligue nationale. Mike est un gardien qui joue beaucoup de matchs, et quand il est en santé, il est l’un des meilleurs de la ligue, selon moi. Mon rôle est d’essayer de l’appuyer le plus possible. Et quand je joue, c’est de donner la chance à l’équipe de gagner chaque soir», précise-t-il.

Une première

Si Domingue en sera à une deuxième sortie au Centre Bell, le centre Laurent Dauphin devrait connaître, en principe, son baptême de feu dans le château-fort du Canadien. En fait, il s’agirait de son tout premier match contre le Canadien.

«Je pense que c’est un rêve d’enfance. Je suis le Canadien depuis que je suis jeune, et de jouer ici sera une belle expérience», a-t-il déclaré.

L’expérience de Dauphin se limite à dix matchs dans la Ligue nationale, incluant les deux de son équipe cette saison, lors desquels il a joué pendant environ dix minutes en moyenne.

Mais il dit avoir déjà fait certains constats.

«J’ai appris l’an dernier que tu as plus de temps que tu penses, a confié Dauphin, auteur d’un but en carrière dans la LNH.

«Les autres joueurs sont humains. Au début, tu les vois toujours plus gros, tu es stressé et tu tends à te débarrasser de la rondelle. Maintenant, je suis plus patient et plus confiant, et je suis capable de jouer mon style», a aussi précisé l’athlète de 21 ans originaire de Repentigny.

Quant à Anthony Duclair, le dernier et plus aguerri membre du trio de Québécois, ses objectifs sont clairs en vue de 2016-2017.

«Je veux rester plus constant. C’est une longue saison, et il va y avoir des hauts et des bas. En même temps, je regarde ce que j’ai fait l’année passée, et c’est sûr que j’aimerais améliorer ça. Je veux avoir plus de temps de glace et un plus grand rôle avec l’équipe. On m’a placé au sein du top-6, et c’est sûr que je dois produire plus», de reconnaître Duclair, qui sera à la recherche d’un premier point cette saison.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus