REGINA — Les Alouettes de Montréal et les Roughriders de la Saskatchewan affichent des dossiers semblables mais leurs récentes performances, à la veille de leur affrontement de samedi au stade Mosaic, révèlent deux équipes qui ont emprunté des trajectoires opposées.

Bien que déjà exclus des séries éliminatoires, les Roughriders (5-10) ont remporté leurs quatre derniers matchs et semblent déterminés à conclure la saison 2016 sur une note positive.

Lors de ces quatre victoires, autant l’attaque que la défensive et les unités spéciales ont connu du succès, et l’équipe a maintenu une certaine stabilité pendant les deux derniers mois malgré de nombreuses blessures.

Pendant ce temps, les Alouettes (4-11) ont perdu leurs deux dernières rencontres et ont montré peu de régularité au moment où l’équipe traverse une période de changements au niveau du personnel.

Et à la suite de la victoire des Tiger-Cats de Hamilton face au Rouge et Noir d’Ottawa vendredi soir, la formation montréalaise a été mathématiquement été éliminée des séries éliminatoires pour une deuxième année consécutive.

Lundi, les Alouettes ont retranché Duron Carter, qui menait l’équipe au chapitre des verges gagnées par la passe, ainsi que le receveur Kenny Stafford. Le vétéran quart Kevin Glenn a été échangé aux Blue Bombers de Winnipeg en septembre, et Jacques Chapdelaine a remplacé le directeur général Jim Popp au poste d’entraîneur-chef, sur une base intérimaire, une semaine plus tard.

Samedi, le coordonnateur offensif Anthony Calvillo se tournera vers le quart recrue Vernon Adams fils pour donner du lustre à une attaque peu productive, contre la coriace défensive des Roughriders.

Selon Calvillo, l’un des atouts d’Adams est son habileté à bien voir comment se développe le jeu sur le terrain.

«Si la première option n’est pas disponible, je le crois capable de se tourner vers une deuxième ou une troisième option, estime l’ancien grand quart des Alouettes.

«Et selon moi, c’est quelque chose d’impressionnant, surtout pour un jeune quart, car ce n’est pas un talent que vous pouvez acquérir du jour au lendemain.»

Âgé de 23 ans, Adams a été très peu utilisé cette saison et le match de samedi sera son premier à titre de quart partant chez les professionnels.

En trois campagnes avec l’Université Eastern Washington, et une autre avec Oregon, Adams a amassé des gains de 13 081 verges par la passe et lancé 136 passes de touché. Il a aussi accumulé 1379 verges par la course et franchi 13 fois la ligne des buts avec le ballon.

Adams se dit excité d’amorcer la rencontre de samedi, et de bâtir à partir de ce qu’il considère avoir été une semaine de travail productive avec ses coéquipiers.

«Je sais qu’ils (les Roughriders) comptent sur de très bons athlètes à tous les niveaux de leur défensive, surtout sur la ligne primaire. Je devrai tirer avantage de ce qu’ils me donneront.»

Calvillo devra élaborer une stratégie contre une défensive qui, lors de son dernier match, a concédé son moins grand nombre de points de la saison. Lors de leur victoire contre les Argonauts de Toronto la semaine dernière, les Roughriders ont limité leurs rivaux à 11 points et des gains totaux de 252 verges.

Calvillo a souligné que les secondeurs et les joueurs de ligne défensive pourraient causer des ennuis à l’attaque montréalaise à cause de leurs qualités athlétiques. Sans compter, a-t-il ajouté, que les Roughriders excellent dans l’art de pourchasser le quart rival.

Par ailleurs, les Roughriders en savent très peu sur Adams.

«Nous avons communiqué avec tous les gens que nous connaissons pour trouver des aspects de son jeu où nous pourrions lui causer des problèmes, a déclaré l’entraîneur-chef et coordonnateur à la défensive des Roughriders, Chris Jones.

«Il est très difficile à arrêter, a ajouté Jones, qui compare à Adams à Mike Reilly, des Eskimos d’Edmonton. Nous avons regardé des vidéos de certains de ses matchs universitaires, et c’est un quart que vous devez contenir à l’intérieur de la poche protectrice. Si sa première ou deuxième option n’est pas disponible, il va tenter de se servir de son talent de coureur.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus