TORONTO — Pour le Rouge et Noir d’Ottawa, le match de la Coupe Grey de dimanche sera une deuxième chance de finir au sommet.

La formation ontarienne avait donné un touché tardif lors du match ultime l’an dernier pour finalement s’incliner 26-20 face aux Eskimos d’Edmonton à Winnipeg. Elle est de retour en finale à nouveau pour y affronter cette fois les puissants Stampeders de Calgary au BMO Field.

Le coordonnateur défensif Mark Nelson affirme que l’ambiance est définitivement différente de celle de l’an dernier.

«Pour être honnête avec vous, l’an dernier nous étions seulement heureux d’être là, a-t-il dit après l’entraînement de vendredi. Nous avions eu une fiche de 2-16 l’année précédente en tant qu’équipe d’expansion et ça avait été une longue saison.

«Nous avons travaillé fort et tout semblait aller en notre faveur l’an dernier, a-t-il ajouté. Tous les matchs serrés que nous avons gagnés ou la majorité d’entre eux. Ensuite nous avons eu un match éliminatoire à domicile et nous avons gagné. Nous étions tellement heureux d’être à la Coupe Grey et nous en avons profité.

«C’est certain que nous voulions gagner. Mais c’est un sentiment différent cette année. Nous avons connu des difficultés toute l’année. Nous avons une fiche de 8-9-1. Nous n’étions pas les favoris en finale de l’Est, mais nous avons gagné. C’est une attitude différente avec ces gars cette année. Ils sont venus pour gagner.»

Jon Gott était aussi du même avis.

«Nous avons connu des hauts et des bas. C’est une saison différente. À la fin de l’année, nous nous sommes réunis et nous sommes ici. C’est tout ce qui importe.»

L’entraîneur Rick Campbell s’est rappelé le sentiment qui régnait dans le vestiaire de l’équipe après le revers de l’an dernier.

«Après être passé à une ou deux minutes de la Coupe Grey, vous ne voulez pas revivre ce sentiment alors vous vous assurez de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour permettre à votre équipe de l’emporter. Je pense que les gars ont fait ça cette semaine.»

Campbell croit que cette présence en finale a été bénéfique pour sa troupe.

«Ça ne fait certainement pas de mal. Nous avons des entraîneurs et des joueurs qui sont habitués à l’ambiance, a-t-il dit. Ils savent ce que sait, ils comprennent l’horaire et tout ce qui se passe en marge de la Coupe Grey.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus