TORONTO — L’état de santé du quart du Rouge et Noir d’Ottawa, Henry Burris, a retenu l’attention des médias et des partisans avant la 104e finale de la Coupe Grey, dimanche soir.

Une fois le match ultime amorcé, ce sont les performances du vétéran de 41 ans qui ont fait écarquiller les yeux, ce qui lui a finalement valu le titre du joueur le plus utile de la rencontre.

Pendant la période d’échauffement, Burris a ressenti des douleurs au genou gauche, mais ça ne l’a toutefois pas empêché de compléter 35 de ses 46 passes pour des gains aériens de 461 verges avec trois passes de touché en plus d’en obtenir deux autres au sol.

Il a aidé le Rouge et Noir à vaincre les Stampeders de Calgary 39-33 en prolongation, pour mettre la main sur une première Coupe Grey depuis le retour de la Ligue canadienne de football à Ottawa, en 2014.

«Les soigneurs ont bien fait les choses et ils m’ont donné des comprimés, pour s’assurer que je ne ressente pas beaucoup de douleur», a mentionné le quart.

Maintenant triple champion de la Coupe Grey et double récipiendaire du titre de joueur le plus utile de la finale de la LCF, Burris a peut-être joué le dernier match d’une illustre carrière de 17 ans. Même si le quart a refusé de confirmer aux journalistes qu’il allait prendre sa retraite, au terme de cette enlevante finale.

Le Rouge et Noir était loin d’être favori, notamment en raison de son piètre dossier de 8-9-1 — il s’agissait d’ailleurs de la première fois de l’histoire de la LCF qu’une équipe terminait au sommet de sa section avec une fiche perdante — mais Burris a laissé tout cela derrière pour venir jouer les trouble-fêtes contre la meilleure équipe du circuit, les Stampeders (15-2-1), et le joueur par excellence de la dernière saison, Bo Levi Mitchell.

Burris, qui avait été nommé joueur par excellence de la LCF en 2015, a délivré la capitale fédérale de sa souffrance, car la ville n’avait pas célébré une conquête de la Coupe Grey depuis 1976.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus