James Emery James Emery / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Dominique Ducharme a tiré des leçons de l’expérience malheureuse d’Équipe Canada au championnat du monde de hockey junior l’an dernier. Et celui qui sera à la barre de la formation le mois prochain a l’intention de mettre tout en oeuvre pour concrétiser l’objectif de reconquérir la médaille d’or, surtout que le tournoi est présenté au pays.

«La ligne est mince entre une victoire et une défaite compte tenu de la qualité de l’opposition dans ce type de tournoi», a reconnu Ducharme, mardi, au moment où Hockey Canada a dévoilé l’identité des 32 joueurs invités au camp de sélection de l’équipe nationale qui se déroulera à Blainville du 10 au 14 décembre.

Celui qui était l’adjoint de Dave Lowry à Helsinki l’an passé a donc l’intention de faire appel à une formation qui réunira toutes les qualités nécessaires pour racheter la déconvenue de l’an dernier, quand le Canada a été éliminé dès les quarts de finale par la Finlande, éventuelle championne. C’était la première fois depuis 1998 que le Canada n’était pas de la ronde des médailles.

«Dès le premier jour, nous avons dit que nous voulions former une équipe spéciale, composée d’individus qui peuvent faire une différence, a ajouté l’actuel directeur-général et entraîneur-chef des Voltigeurs de Drummondville. Nous avons donc sélectionné les meilleurs joueurs disponibles.»

La philosophie du personnel de direction d’Équipe Canada junior cette année est donc d’y aller avec les meilleurs éléments à chaque position et de s’adapter ensuite pour les mettre dans les meilleures conditions possible pour réussir.

«Nous voulons être complets, miser sur une équipe qui allie rapidité et créativité, qui se montre responsable avec la rondelle, disciplinée. Il faut créer des chances de marquer lorsque nous sommes en possession de la rondelle, mais être aussi capable de se défendre et d’enlever de l’espace de manoeuvre aux meilleurs joueurs adverses. Nous avons également besoin de solides performances devant les buts. Un tournoi comme celui-là ne se gagne pas en misant sur une seule facette du jeu.»

Des 32 joueurs retenus, dont neuf de la LHJMQ, cinq joueurs de l’an dernier sont de retour, incluant le défenseur Thomas Chabot des Sea Dogs de Saint-Jean et l’attaquant Julien Gauthier des Foreurs de Val d’Or. Il y a également l’attaquant Dylan Strome, qui a disputé sept matchs avec les Coyotes de l’Arizona au début de la saison avant d’être retourné à son club junior des Otters d’Erie dans la Ligue de l’Ontario.

Interrogé quant à savoir si l’équipe canadienne pourrait éventuellement miser sur l’ajout d’espoirs prêtés par des formations de la LNH, comme le défenseur Jacob Chychrun (Coyotes de l’Arizona) ou l’attaquant Anthony Beauvillier (Islanders de New York), Ducharme préfère ne pas y songer pour l’instant. Il estime que les joueurs actuellement retenus permettront de former une solide équipe.

Quant à la présence de trois gardiens au camp de sélection, cette décision témoigne encore de la volonté d’avoir l’équipe la plus compétitive possible.

«Nous jugeons que nous comptons trois gardiens — Carter Hart, Connor Ingram et Michael McNiven — capables de disputer le tournoi. Ce sera à eux de prendre les deux places disponibles.»

Quatre autres défenseurs du circuit Courteau ont reçu l’invitation. Il s’agit de Guillaume Brisebois des Islanders de Charlottetown, Samuel Girard des Cataractes de Shawinigan ainsi que Jérémy Lauzon et Philippe Myers, tous les deux des Huskies de Rouyn-Noranda.

Parmi les attaquants, Pierre-Luc Dubois des Screaming Eagles du Cap-Breton, Mathieu Joseph des Sea Dogs et Nicolas Roy des Saguenéens de Chicoutimi auront l’occasion de se tailler une place au sein de la formation de 22 joueurs qui sera retenue pour le tournoi.

Le défenseur Noah Juulsen, choix de première ronde du Canadien de Montréal en 2015, fait par ailleurs partie des 12 joueurs de la Ligue de l’Ouest invités au camp.

Montréal et Toronto présenteront conjointement, comme il y a deux ans, le tournoi, à la différence cette fois que le Centre Bell accueillera les demi-finales et la finale. Le Canada s’était imposé face à la Russie à Toronto en janvier 2015.

Le tournoi se mettra en branle le 26 décembre avec quatre matchs à l’affiche, deux dans chaque ville. Équipe Canada junior affrontera alors la Russie dans la Ville Reine.

Équipe Canada junior bref:

– La formation au camp de sélection comprend 19 attaquants, 10 défenseurs et trois gardiens.

– La Ligue de l’Ouest est la mieux représentée avec 12 joueurs invités, comparativement à 9 chacun pour la LHJMQ et la Ligue de l’Ontario. Deux autres joueurs sélectionnés — Dante Fabbro (Boston) et Tyson Jost (Dakota du Nord) évoluent dans le système universitaire américain.

– Le camp de sélection se tiendra au Centre d’Excellence de Boisbriand, domicile de l’Armada de la LHJMQ, et comprendra trois matchs: deux contre des joueurs étoiles universitaires (12 et 13 décembre) et un dernier contre la République tchèque (14 décembre).

– L’équipe canadienne disputera un match hors-concours face à la Finlande au Centre Bell, le 19 décembre. Deux jours plus tard, elle sera au Centre Canadian Tire d’Ottawa pour y affronter la République tchèque.

– Le comité organisateur du tournoi a annoncé que des billets individuels pour tous les matchs du tournoi à Montréal et Toronto seront mis en vente à compter de mercredi (13h). Ces billets se détaillent à partir de 30 $ pour la phase préliminaire du tournoi.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus