Archives Métro Milos Raonic

MONTRÉAL — La montée de Milos Raonic au classement mondial et un quatuor de jeunes prometteurs ont de quoi ravir les gens responsables du développement du tennis canadien.

«Nous sommes très fiers de leur performance cette année», a déclaré le vice-président de Tennis Canada, Louis Borfiga.

Même s’il y a de la déception du côté féminin, où Eugenie Bouchard et Françoise Abanda ont connu des difficultés, Raonic et les joueurs juniors masculins comme Félix Auger-Aliassime, Denis Shapovalov et Benjamin Sigouin ont enfilé les victoires en 2016.

Raonic a terminé l’année — marquée par cinq duels face au no 1 mondial Andy Murray — au troisième rang du classement mondial, un sommet personnel et une marque jamais atteinte par un Canadien. Le grand droitier est aussi devenu le premier homme canadien à atteindre la finale d’un tournoi du grand chelem lorsqu’il s’est incliné contre Murray en juin.

Borfiga est convaincu que Raonic, qui aura 26 ans le 27 décembre, gagnera un tournoi du grand chelem au cours des deux prochaines années.

«Il s’améliore jour après jour, a indiqué Borfiga. Il a de l’ambition et il a une bonne équipe derrière lui avec son entraîneur Riccardo Piatti. C’est pourquoi, quand vous regardez son année, il est très près de Murray et de Novak Djokovic. Et il a seulement 25 ans tandis que les autres ont 30 ou 31 ans.»

Le capitaine de la Coupe Davis, Martin Laurendeau, croit que Raonic est devenu un joueur plus complet, avec plus qu’un puissant service.

«C’est un joueur imposant et il bouge bien sur le terrain, a dit Laurendeau. Lors de son dernier match contre Murray, il a gagné plus de jeux de plus de neuf coups que Murray.

«C’est comme ça qu’on voit l’amélioration dans son mouvement, ce qui n’était pas sa force. Il a amélioré son revers et ses volées et, spécialement, ses retours de service. C’est pourquoi il est capable de briser davantage. Vous voyez comment les gars améliorent leur jeu dans la vingtaine.»

Ce ne fut pas une très bonne saison pour Vasek Pospisil, qui a glissé au 133e rang, mais Peter Polanski (135e) et Steven Dietz (166e) ont atteint des plateaux personnels. Daniel Nestor, lui, a atteint la finale des Internationaux d’Australie avec son partenaire Radek Stepanek.

Les juniors ont connu de brillantes saisons.

Shapovalov a remporté le tournoi de Wimbledon et a atteint la finale du double avec Auger-Aliassime, il a ensuite gagné ses trois premiers titres professionnels et il a surpris Nick Kyrgios à la Coupe Rogers.

Auger-Aliassime a gagné le titre des Internationaux des États-Unis chez les juniors après avoir échappé la finale des Internationaux de France, tandis que Sigouin a grimpé au 11e rang chez les juniors.

«Il n’y a pas beaucoup de pays qui ont trois joueurs dans le top-10 dans la même année, a déclaré Laurendeau. Les juniors, c’est une chose, mais on voit des joueurs comme Filip Peliwo qui ont de la difficulté à faire la transition. Ça augmente les chances qu’ils percent.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!