BRISBANE, Australie — Eugenie Bouchard n’aura fait que passer au tournoi Brisbane International en s’inclinant en trois manches de 6-2, 2-6, 6-1 contre l’Américaine Shelby Rogers, dimanche, au premier tour.

Les deux joueuses ont offert du jeu très semblable lors de ce duel, mais Rogers a trouvé le moyen de l’emporter en capitalisant sur les balles de bris offertes par son adversaire. Rogers a converti cinq de ses huit balles de bris tandis que Bouchard n’a réussi que trois points en 12 occasions.

La température a franchi le seuil des 30 degrés Celsius pendant la majeure partie de l’après-midi.

Bouchard, qui n’a pas atteint le deuxième tour d’un tournoi depuis le mois de septembre, à Québec, a commis quatre doubles fautes, dont deux au troisième set, et elle a éprouvé des difficultés avec son service lors de la dernière manche. Elle n’aura pu être en mesure de déstabiliser Rogers, qui est allée chercher plusieurs points sur le premier service de Bouchard.

Bouchard participait à ce tournoi pour une première fois en carrière. En trois affrontements contre Rogers, la Québécoise n’a toujours pas eu le meilleur sur la 59e raquette mondiale. L’Américaine l’avait d’ailleurs défait 6-0, 2-6, 6-0 au deuxième tour de la Coupe Rogers de Montréal, en 2014.

D’autre part, l’Américaine Christina McHale a disposé de l’Italienne Sara Errani 6-3, 6-3.

La championne en titre du tournoi et no 1 mondiale, Angelique Kerber, et la gagnante des Internationaux de France l’été dernier, Garbine Muguruza, sont les têtes d’affiche chez les dames.

Le champion en titre, Milos Raonic, et l’Espagnol Rafael Nadal figurent au tableau principal du côté masculin.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!