Frank Gunn Frank Gunn / La Presse Canadienne

TORONTO — À son premier match extérieur, le hockeyeur originaire de l’Arizona, Auston Matthews, a réalisé un doublé, dont le but de la victoire en prolongation, dans un gain de 5-4 des Maple Leafs de Toronto contre les Red Wings de Detroit à l’occasion de la Classique du centenaire de la LNH, présentée dimanche au BMO Field.

Les Leafs ont laissé filer un coussin de trois buts en troisième période avant que Matthews ne marque son 20e filet de la campagne en surtemps. Ils ont ainsi enregistré une cinquième victoire consécutive.

«C’est définitivement un des plus beaux moments de hockey dans lequel j’ai participé, a indiqué Matthews. C’est vraiment très spécial.»

Leo Komarov, Mitch Marner et Connor Brown ont aussi touché la cible pour les Maple Leafs (17-12-7), qui avaient traversé une telle série de succès pour la dernière fois en décembre 2014. Frederik Andersen a effectué 33 arrêts pour signer la victoire.

«De marquer un gros but de la sorte, tu ne veux pas appeler ça une fin digne d’un roman, mais ça y ressemble», a mentionné le défenseur des Maple Leafs Morgan Rielly, concernant le premier but en prolongation en carrière de Matthews.

Le Québécois Anthony Mantha a riposté avec deux buts pour les Red Wings (16-16-5), tandis que Jonathan Ericsson et Dylan Larkin complétaient la marque pour les visiteurs. La recrue Jared Coreau a cédé cinq fois sur 28 lancers.

«C’est une question de confiance. La chimie va bien aussi et les entraîneurs ont confiance en moi. Ils me donnent plus de temps de jeu et je dois continuer de jouer de cette façon», a exprimé Mantha.

Coreau a obtenu le départ en raison des ennuis rencontrés par le gardien Petr Mrazek cette saison (pourcentage d’arrêts de ,896) et la blessure subie par Jimmy Howard, qui était devenu la référence devant le filet des Red Wings.

Le BMO Field n’était pas comble pour l’occasion, puisque quelques sièges vides étaient visibles et qu’une foule de 40 818 spectateurs a été annoncée par les organisateurs.

La patinoire a été installée au milieu du chiffre 100, en référence à la saison du centenaire pour la ligue et les Leafs.

Après que Komarov eut créé l’égalité 1-1 à la 83e seconde du troisième tiers, Marner a donné les devants aux siens en déjouant Mantha avant de se retrouver dans l’enclave pour tromper la vigilance de Coreau.

Puis, après avoir accepté une savante passe de Zach Hyman de l’arrière du filet des Red Wings, Brown a trouvé le fond du filet 71 secondes plus tard. C’était alors 3-1. Matthews a marqué son 19e filet de la campagne quelques minutes plus tard.

Il ne fallait toutefois pas compter les visiteurs pour battus.

Ericsson et Larkin ont riposté dans un intervalle de moins de deux minutes pour rétrécir l’écart à un seul but. Mantha a couronné la remontée en poussant une rondelle libre au fond de la cage des Leafs alors qu’il ne restait que 1,1 seconde au cadran.

Le jeu a été révisé, mais le but a finalement été accordé.

«Le pointage était de 4-1, il faut s’assurer de faire sortir la rondelle de notre zone, a insisté l’entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock. Nous avons eu une leçon ce soir, mais nous avons tout de même gagné devant nos partisans. Et soyons honnêtes, la LNH aime mieux un match de 5-4 comme celui-ci qu’un match de 1-0.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus