WINNIPEG — Aidé par un Phillip Danault en grande forme et par les largesses des gardiens adverses, le Canadien de Montréal a signé un quatrième gain en cinq rencontres en prenant la mesure des Jets de Winnipeg 7-4, mercredi.

La défensive n’a certes pas été à l’honneur, encore moins les hommes masqués, mais le spectacle offert par les deux équipes a été pour le moins divertissant. Seulement six des 18 joueurs en uniforme pour le Canadien n’ont pas noirci la feuille de pointage.

Danault a profité de ce jeu ouvert pour mettre à profit sa vitesse et ses habiletés manuelles en connaissant la soirée la plus productive de sa carrière, trouvant le fond du filet à deux occasions.

C’est d’ailleurs lui qui a donné le ton à ce festival offensif en marquant avec seulement 57 secondes d’écoulées à la rencontre. Brian Flynn a doublé la mise un peu plus de trois minutes plus tard avant de voir les Jets revenir dans la rencontre.

Mark Scheifele et Mathieu Perreault ont remis les compteurs à zéro avant de voir Tomas Plekanec redonner l’avance au Canadien avant la fin de la période, lui qui était aux prises avec un virus. Le but du Tchèque — un troisième sur sept tirs — a sonné le glas pour le gardien Connor Hellebuyck, qui avait pourtant enregistré un jeu blanc pas plus tard que lundi.

Son remplaçant Michael Hutchinson n’a pas pu freiner l’hémorragie. Il a d’abord permis à Sven Andrighetto d’inscrire son premier but en 11 matchs — lui enlevant une tonne de pression des épaules — avant d’être la dernière victime de Danault, qui s’est assuré de faire partie des faits saillants des buts de l’année dans la LNH.

Le Québécois s’est emparé de la rondelle derrière son filet avant de parcourir la patinoire à toute vitesse d’un bout à l’autre pour battre Hutchinson du côté de la mitaine et porter la marque à 5-2. L’attaquant du Canadien a atteint une vitesse fulgurante et s’est littéralement moqué des cinq joueurs adverses, qui semblaient tous avoir les pieds dans le ciment, pour enfiler son neuvième de la campagne.

«De bout en bout, c’est rare qu’on voit ça, a déclaré l’entraîneur-chef Michel Therrien à propos du but de Danault. C’est bon pour sa confiance, il joue du bon hockey le petit gars. Quand tu perds certains joueurs, ça donne la chance à certains d’avoir un rôle différent et de prendre de l’expérience. Phil joue du bon hockey. Il ne faut pas oublier qu’il est jeune, nous sommes très contents de sa progression.»

Scheifele a réduit l’écart avec son deuxième du match avant la fin de l’engagement, mais Artturi Lehkonen a enfoncé les derniers clous dans le cercueil des Jets en inscrivant deux autres buts lors des dix premières minutes de la troisième période.

«C’est un gars qui voit bien le jeu, il a retrouvé sa confiance du début de la saison, a dit Therrien au sujet de Lehkonen. Il a eu une passe plus difficile, mais c’est normal pour un jeune. Il est bien entouré avec Plekanek et (Paul) Byron. Plus ça va, plus il s’améliore.»

Bryan Little a eu l’honneur d’inscrire le dernier but de cette soirée folle en battant Al Montoya entre les jambières à mi-chemin en troisième.

Montoya n’a pas connu sa meilleure soirée de travail, mais il a fait le nécessaire pour empêcher que cette rencontre tourne en faveur des Jets, notamment lorsque ceux-ci ont créé l’égalité au premier tiers. Il a terminé la rencontre avec 23 arrêts tandis que de l’autre côté, Hutchinson a cédé quatre fois sur 23 lancers.

Le Tricolore n’aura beaucoup de temps pour savourer cette éclatante victoire puisqu’il rendra visite au Wild du Minnesota, jeudi.

Aussi dans Sports :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!