VERONA, N.Y. — Les poids moyens David Lemieux et Curtis Stevens ont tous deux respecté la limite des 160 livres à la veille de leur combat d’unification, qui sera présenté samedi au casino Turning Stone de Verona, dans l’État de New York.

Lemieux (36-3, 32 K.-O.) a fait osciller le pèse-personne à 159 livres, tandis que Stevens (29-5, 21 K.-O.) a affiché un poids de 158,25 livres.

Le Québécois de 28 ans et l’Américain de quatre ans son aîné s’affronteront pour les titres de la North American Boxing Organization (NABO) et Continental des Amériques du World Bozing Council (WBC), détenus respectivement par Lemieux et Stevens.

Les deux hommes jouent gros au cours de ce duel prévu pour 12 rounds. Ils font tous deux partie du top-10 des grandes associations internationales: Lemieux est troisième aspirant au WBC, quatrième à la World Boxing Organization (WBO), et sixième à l’International Boxing Federation (IBF), tandis que Stevens occupe le deuxième rang au WBC, le cinquième à l’IBF, le huitième à la World Boxing Association (WBA), et 10e de la WBO.

Qui plus est, les deux pugilistes se détestent. Au cours d’une téléconférence cacophonique il y a deux semaines, Lemieux et Stevens se sont vertement invectivés, se promettant un et l’autre de se passer rapidement le K.-O. Jeudi, à Verona, les médias sur place ont rapporté que les deux hommes en sont presque venus aux coups lorsqu’ils se sont croisés au hasard de leurs déambulations dans les corridors de l’hôtel du casino. Seule l’intervention de leur équipe de gérance respective aurait empêché que l’affrontement ait lieu 48 heures plus tôt que prévu.

Le combat de championnat sera la grande finale d’un gala présenté sur Boxing After Dark, de la chaîne américaine HBO. En tout, huit combats seront présentés, dont celui du Québécois Yves Ulysse fils (12-0, 8 K.-O.), qui fera face au New-Yorkais Zachary Ochoa (16-0, 7 K.-O.) pour le titre vacant des légers de la North American Boxing Federation (NABF).

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!