Avec les réseaux sociaux, des criminels obtiennent une attention démesurée (et déplacée, avouons-le!) parce qu’ils sont drôlement attirants. Leurs photos d’arrestation, ou «mugshot» en anglais, deviennent virales sur le web lorsqu’elles sont rendues publiques. Le phénomène est de plus en plus fréquent.

Quand ces photos envahissent le web, il n’est pas rare de lire des commentaires à leur sujet comme «je vais lui payer sa caution, moi», «son crime est de faire fondre mon coeur» et «être beau comme ça. ça devrait être illégal». Des réactions complètement étranges lorsqu’on pense que ces personnes sont des criminels, arrêtés et parfois même emprisonnés.

La toute dernière à voir son «mugshot» enchanter la toile se nomme Sarah Seawright et a été surnommée «Mugshot Bae» le week-end dernier alors que sa photo a fait le tour du web. Arrêtée pour kidnapping, vol et menaces, la jeune de 24 ans a créé tout un buzz avec sa photo.

On se souviendra de «Hot Mugshot Guy», Jeremy Meeks, qui a probablement été le plus populaire de tout. À sa sortie de prison au printemps 2016, a signé un contrat de mannequinat.

Une des pionnières en matière de «mugshot» viral avait été Meagan McCullough, en 2013, qui avait été alors surnommée «Attactive Convict».

Au Québec, il y avait eu Stéphanie Beaudoin, qui avait été surnommée «la criminelle la plus sexy au monde». La jeune femme avait été accusée de vol et de possession illégale d’armes à feu, pour ensuite faire la couverture du magazine Summum.

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!