La Société de transport de Montréal (STM) franchit un pas de plus vers un mode de paiement sur honneur en mettant en place dès cet été l’embarquement par toutes les portes sur 13 lignes d’autobus dès le 19 juin.

S’il sera encore possible d’entrer par les portes arrière à tous les arrêts sur les lignes 139 (Pie-IX) et 439 (Express Pie-IX) comme cela est le cas depuis la mise en place du projet pilote en mars 2016, il faudra absolument se trouver à une station de métro pour le faire sur les 11 nouvelles lignes.

L’embarquement devra aussi se faire entre 5h et 19h et seulement dans les autobus articulés des lignes 45 (Papineau), 67 et 467 (Saint-Michel), 69 (Gouin), 80 (du Parc), 121 (Sauvé/Côte-Vertu), 165 (Côte-des-Neiges), 193 (Jarry), 197 (Rosemont), 435 (Express du Parc/Côte-des-Neiges) et 470 (Express Pierrefonds). «Ce sont les 13 lignes avec des véhicules articulés et nous avons visé les métros car ce sont les arrêts avec le plus d’achalandage», précise la porte-parole de la STM, Amélie Régis. Pour ce qui est des bus réguliers, nous avons évalué que ce n’est pas optimal parce qu’il n’y a pas vraiment de gain de temps.»

Évidemment, puisqu’il s’agit d’un mode de paiement sur honneur, il faudra être détenteur d’un titre de transport hebdomadaire ou mensuel valide.

«Dans le projet pilote, on a remarqué un gain de temps à l’embarquement», note la porte-parole de la STM. Des gains de temps de 1082 heures sur la ligne 121, 609 heures sur le trajet 139 et 47 heures pour l’autobus 439 ont été évalués par la société de transport. Mme Régis ajoute que c’est «une pratique appréciée autant des chauffeurs que des clients», selon des sondages menés par la STM.

Le nombre de personnes sans titre valide a aussi été évalué dans le cadre du projet pilote. «Entre 10 à 15% des usagers n’en avaient pas sur la ligne 121, alors que c’était 6 à 8% sur les lignes 139 et 439», indique Amélie Régis. Toutefois, des contrôles d’inspecteurs et une campagne d’information sont prévus pour faire diminuer le nombre de passages illégaux.

La STM prévoit permettre ce type d’embarquement dans tous les autobus articulés vers 2020, lorsque ceux-ci auront des systèmes de validation de titres de transport à l’arrière.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!