Chantal Lévesque/Métro

Plus d’un millier de policiers ont manifesté mercredi soir, alors que se tenait le lancement des festivités du 375e anniversaire de Montréal.

«Notre meilleur levier c’est notre solidarité. Ils ne nous auront pas à l’usure», a déclaré au début de la marche, Yves Francœur, président de la Fraternité des policiers de Montréal à l’endroit de l’administration municipale.

Plusieurs policiers avaient des pancartes tournant en ridicule le maire Denis Coderre. Ils portaient d’ailleurs tous des dossards rouges sur lesquels M. Coderre est identifié comme étant un «clounne».

Les manifestants étaient encadrés par un service d’ordre de la Fraternité et des agents en uniforme. Ces derniers ont, à la demande des syndiqués, tenus à l’écart quelques manifestants anti-police. Ils ont également bloqué les trottoirs à tous les passants sur la rue Saint-Denis.

Plus tôt dans la journée, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avait pourtant indiqué que cette marche serait traitée «comme n’importe quel rassemblement». L’itinéraire avait par ailleurs été remis par les manifestants avant la marche.

Les policiers ont quitté le bureau de leur syndicat, tout près de la station de métro Laurier vers 19h20. Ils se sont rendus à l’hôtel de ville ainsi que dans le Vieux-Port, où avaient lieu des festivités du 375e anniversaire de Montréal. «On va leur montrer qu’on est de bonne foi. On va prendre une belle marche dans la bonne humeur», a souligné M. Francoeur.

Les policiers de Montréal sont sans contrat de travail depuis décembre 2014.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!