Josie Desmarais/Métro Grande roue du Vieux-Port de Montréal

L’ouverture de la grande roue, qui se trouve dans le Vieux-Port de Montréal, a été repoussée à la fin juillet. Les premiers passagers devaient à l’origine être accueillis au début du mois de juin.

Le printemps pluvieux ainsi que la grève des travailleurs de la construction ont eu pour effet de retarder les travaux de construction de la nouvelle attraction montréalaise se trouvant sur l’île Bonsecours.

«Quand on coule une fondation pour la grande roue, si c’est dans l’eau, on ne peut pas le faire», a donné comme exemple mercredi le directeur général de La Grande roue de Montréal, Jean Bérubé.

Ces délais, aussi attribuables à des imprévus de chantier, ont occasionné des coûts supplémentaires. Le budget de 25M$, qui provient uniquement d’intérêts privés, a dû être rehaussé à 27M$.

«Quand on paye des grues qui sont censées fonctionner et qu’elles ne fonctionnent pas, il y a des coûts, a rapporté M. Bérubé. Et quand la pluie endommage la terre, il y a aussi des coûts. La pluie nous a causé des problèmes. On a dû trouver d’autres solutions techniques pour remblayer le sol.»

À ce jour, la grande roue est en place et les 42 cabines y ont été accrochées. Il ne reste plus qu’à tester la nouvelle structure et à installer les systèmes d’éclairage. Les employés qui seront en charge d’activer la grande roue devront aussi être formés.

La construction des bâtiments de restauration qui se trouveront à proximité de la nouvelle attraction – le bar, le bistro et le café – sera toutefois terminée au début du mois d’août.

«C’était ambitieux de penser ouvrir [la grand roue] au 1er juin, a admis Jean Bérubé. C’était dans des conditions idéales. Comme on ne les a pas eues, ça donne ce qu’on a aujourd’hui.»

Cette grande roue, dont le point culminant atteindra 60 mètres au-dessus du sol, sera en fonction de 10h à 23h, tous les jours au cours des cinq prochaines années. Le prix d’entrée pour un adulte a été fixé à 25$. L’entreprise La Grande roue de Montréal peaufine présentement sa grille tarifaire, qui comprendra des forfaits pour les familles et les groupes, de même que des prix réduits pour les enfants et les aînés. Pas moins de 750 000 visiteurs sont attendus annuellement.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!