Boissons Gazeuses Environnement Le programme Action vélo cité, un nouveau volet du programme Consignaction, embauche une dizaine de «cyclorécupérateurs» pour récupérer des contenants consignés.

Des récupérateurs à vélo circuleront désormais dans les rues et les parcs du centre-ville de Montréal, de mai à septembre. «À l’extérieur des domiciles, il n’y a pas toujours beaucoup d’endroits où les gens peuvent se débarrasser de leurs bouteilles et de leurs cannettes de manière écologique. Ils les trouvent encombrantes et en jettent une grande quantité», constate Normand Bisson, directeur chez Boissons gazeuses environnement (BGE), initiateur du projet qui devrait se poursuivre chaque année.

Lancé jeudi, le programme Action vélo cité, un nouveau volet du programme Consignaction, embauche une dizaine de «cyclorécupérateurs» pour récupérer des contenants consignés. De nouveaux bacs ont été installés sur les routes desservies par les ramasseurs.

Environ 1,5 million de contenants consignés sont perdus chaque année en bordure des rues de la ville, et 4,5 millions dans les parcs municipaux. La solution proposée par BGE est d’augmenter le nombre de bacs à récupération dans ces endroits stratégiques et d’en assurer la collecte.

L’objectif du projet est social tout autant qu’environnemental. Les «cyclorécupérateurs» sont des sans-abris qui font un cheminement de réintégration, aidés par la Maison du père, un organisme partenaire du projet. Ils recevront un salaire fixe. «Ce nouveau programme nous tient particulièrement à cœur puisqu’il permet à ces hommes de devenir des citoyens plus actifs au sein de la société», a indiqué France Desjardins, directrice générale de la Maison du père.

De nombreuses personnes démunies font la collecte de contenants consignés pour survivre ou boucler leurs fins de mois, ce qui a donné des idées à BGE. Les concepteurs du projet se sont aussi inspirés d’un programme semblable existant à Vancouver. Le projet est financé par l’association des embouteilleurs de boissons gazeuses du Québec par le biais de BGE, l’organisme sans but lucratif qu’elle a créé pour contribuer à la protection de l’environnement.

Normand Bisson, porte-parole du programme, espère lancer l’an prochain une deuxième phase à Action vélo cité. Il souhaite développer des partenariats avec les commerces et restaurants du centre-ville pour le dépôt et la collecte des contenants consignés.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!