Josie Desmarais/Métro

Environ 25 personnes ont manifesté mercredi matin devant l’hôtel de ville de Montréal, tout juste avant que le conseil municipal se réunisse pour l’adoption du budget de la métropole.

«On vient demander l’arrêt de l’adoption du budget. Ça peut sembler fort, mais Valérie Plante a été élue avec ses promesses et a menti aux Montréalais», a affirmé le président de l’Association des tenanciers de bars du Québec, Peter Sergakis, qui avait lancé l’appel à la manifestation.

Selon lui les Montréalais sont déjà surtaxés. «C’est intolérable, les petits commerces ferment», a-t-il déploré. M. Sergakis juge que puisque la valeur foncière des propriétés augmente, il faudrait baisser le taux de taxation.

La hausse moyenne de 3,3% des taxes municipales annoncée par l’administration Plante-Dorais a provoqué la grogne de nombreux citoyens. La hausse de la contribution exigée aux villes liées, comme Pointe-Claire, Montréal-Est ou Westmount, a également été décriée par les administrations de ces municipalités.

Certains des manifestants se sont aussi présentés à la période des questions de la séance extraordinaire du conseil municipal. «Ça ne fait pas notre affaire, en arrivant de dire aux citoyens de payer. Mais c’est ça qu’il fallait faire», a répondu la mairesse à un citoyen mécontent.

Avant d’entrer au conseil, Mme Plante a déclaré qu’elle a hérité d’une situation budgétaire «très difficile». «Nous n’avions pas de marge de manœuvre et nous avons agi de manière responsable», a-t-elle dit.

M. Sergakis est revenu à la charge durant le conseil, décriant l’impact de la hausse de taxes sur les petits commerçants. «Vous avez fait pire que l’administration avant», a-t-il déploré. «Je vous tends la main pour qu’on puisse travailler ensemble. On est là que depuis trois mois», a répondu le responsable du développement économique de l’administration, Robert Beaudry, rappelant qu’un investissement de 73 M$ en développement commercial est prévu dans le budget.

Valérie Plante a d’ailleurs rencontré M. Sergakis après la période des questions. Ils ont convenu de se rencontrer prochainement.

La mairesse a par ailleurs rejeté tout de go la «main tendue» du chef de l’opposition, Lionel Perez, qui souhaitait reporter l’adoption du budget pour pouvoir le réviser. «Arrêtez votre cinéma M. Perez. Vous étiez au courant des pots cassés que vous nous avez laissés. Nous avons pris les responsabilités que vous n’avez pas su prendre pendant votre mandat», a lancé Valérie Plante à l’ancien membre de l’administration de Denis Coderre.

Les élus doivent se prononcer sur l’adoption du budget plus tard dans la journée. Le parti de la mairesse, Projet Montréal, compose la majorité au conseil municipal.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!