Josie Desmarais / Métro Le ministre Gaétan Barrette.

Deux nouvelles supercliniques ont été inaugurées lundi à Montréal. S’il ne s’agit que des 24e et 25e cliniques du genre au Québec, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, est confiant d’atteindre son objectif de 50 supercliniques d’ici la fin de l’année.

«L’objectif sera atteint», a martelé le ministre Barrette à l’inauguration de la Polyclinique du cœur de l’île, située en face de la station de métro Jarry.

Il a toutefois convenu qu’il y avait eu des «délais hors de [s]on contrôle». «On a eu quelques petits problèmes de coordination, mais vous allez voir le rythme s’accélérer au cours des prochaines semaines. Ça se peut même que j’en annonce d’autres ce vendredi», a laissé savoir M. Barrette, quelques heures avant d’aller inaugurer la superclinique Angus.

La Polyclinique du cœur de l’île est la cinquième superclinique sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord de l’île-de- Montréal et la troisième dans un rayon de deux kilomètres.

Questionné à savoir si le fait de laisser la prérogative d’ouverture des supercliniques aux médecins eux-mêmes ne créait pas un accès aux soins trop différent selon le secteur, le ministre a reconnu qu’il pourrait y avoir un enjeu de répartition à Montréal et dans l’ensemble du Québec.

«Il y a une justification basée sur la densité de population [pour le quartier Villeray], mais les prochaines cliniques doivent être ailleurs sur le territoire du CIUSSS. Notamment à Montréal-Nord, qui est pour moi un enjeu prioritaire. C’est la région de Montréal, avec Hochelaga-Maisonneuve, où on a une problématique très significative d’accès aux médecins de première ligne.»

Le superclinique Angus, inaugurée également lundi, se trouve d’ailleurs sur le territoire d’Hochelaga-Maisonneuve, selon le découpage du ministère de la Santé, bien qu’elle se situe dans le quartier Rosemont. C’est la première superclinique à l’est de la rue Papineau.

Les supercliniques doivent être ouvertes de 8h à 20h chaque jour et servir un minimum de 20 000 patients par année.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!