Isabelle Bergeron/TC Media

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, s’est réjouie mercredi, lors de la réunion du comité exécutif, de l’arrivée du printemps. «Qui dit beau temps, dit plus de pépines qui améliorent la ville», a-t-elle philosophé. Après quatre ans d’attente, la machinerie qui permettra de transformer la rue Saint-André en vélorue sortira enfin de son hibernation.

La Ville a octroyé un contrat d’une valeur de 24,6M$ à Excavation Loiselle pour la réfection des installations d’aqueduc et d’égout, ainsi que de la chaussée de cette rue de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, entre les rues Cherrier et Laurier.

Promis d’abord en 2014 par le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, la vélorue sur la rue Saint-André a été testée pendant les étés 2016 et 2017, dans le cadre d’un projet pilote lancé par l’administration de Denis Coderre. Les cyclistes avaient ainsi priorité sur les voitures et pouvaient circuler dans le centre de la voie. Seul un marquage au sol était présent pour indiquer aux usagers de la route les règles de la vélorue.

La Ville de Montréal profitera de la rénovation nécessaire des installations d’eau pour réaliser un nouvel aménagement qui mettra le cycliste à l’avant-plan. La circulation automobile sera limitée à une utilisation locale.

Les travaux, qui comprennent aussi la réfection des trottoirs, s’étendront sur 18 mois.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!