Josie Desmarais/Métro Le jardin Domtar est situé près de la station de métro Place-des-Arts

Situé sur une aire patrimoniale protégée, le jardin Domtar pourrait être sauvé grâce à une intervention du ministère de la Culture, croient les citoyens engagés pour préserver le lieu. Ils exhortent aussi la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de faire une demande d’entrée au patrimoine culturel.

Une lettre du ministère de la Culture et des Communications, envoyée au Mouvement pour la préservation du jardin Domtar, a redonné espoir aux citoyens mobilisés pour la préservation de ce parc du Quartier des spectacles.

«Le Jardin Domtar est situé dans l’air de protection de la Maison Janvier-Arthur-Vaillancourt et des Façades de la Rue-Jeanne-Mance, qui sont des immeubles patrimoniaux classés. Le propriétaire du terrain est donc dans l’obligation de se conformer aux dispositions de la Loi sur le patrimoine culturel», peut-on lire dans la lettre datée du 11 mai.

La lettre du ministère fait référence à l’article 49 de la Loi sur le patrimoine culturel. Cet article stipule que «nul ne peut, sans l’autorisation du ministre, dans une aire de protection, diviser, subdiviser, rediviser ou morceler un terrain ni faire une construction, telle que définie par règlement du ministre, ni y démolir en tout ou en partie un immeuble.»

«On demande à la ministre de la Culture d’utiliser son pouvoir discrétionnaire en fonction de l’article 49 pour empêcher et interdire la construction sur le jardin pour raisons patrimoniales», réclame le porte-parole du Mouvement pour la préservation du jardin Domtar, Sénastien Bonneau.

Dans sa lettre, le ministère indique aussi que c’est à Montréal de faire la demande pour que le jardin entre au patrimoine. Une demande que la Ville n’a pas encore faite, dénonce le porte-parole, en pointant les justifications de Valérie Plante, qui a affirmé plusieurs fois que la Ville n’avait pas le pouvoir de bloquer le projet.

Opposée au rachat du terrain, la mairesse de Montréal n’a pas fait tout ce qu’elle pouvait pour sauver le jardin, croient des citoyens du Mouvement pour la préservation du jardin Domtar.

«Alors que la mairesse dit qu’il n’y a rien qu’elle puisse faire pour empêcher la destruction du jardin, elle pourrait minimalement faire une demande de désignation [patrimoniale], on verra ce que sera la décision des instances compétentes», plaide Sébastien Bonneau.

Situé derrière l’édicule de la station de métro Place des Arts, le jardin Domtar est ouvert au public depuis son rachat à la Ville par l’entreprise Domtar en 2002. Acquise par le promoteur immobilier Canvar en mars 2018, l’entreprise n’a pas souhaité conserver le jardin et compte le détruire prochainement.

Il est encore temps d’agir, malgré l’urgence de la situation, avancent les citoyens. La Ville pourrait en effet valider les permis nécessaires à la démolition du jardin et à la construction d’un immeuble de 36 étages dans les prochains mois, croit M. Bonneau.

Malgré des appels répétés de Métro, l’administration municipale n’a pas indiqué si elle comptait faire une demande pour que le jardin Domtar entre au patrimoine, ni pourquoi elle ne l’a pas encore fait.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!