Société du parc Jean-Drapeau

La Société du parc Jean-Drapeau (SPJD) a dit être suivie de près par l’inspecteur général et la vérificatrice générale (VG) de Montréal, mercredi, en marge de la présentation de son budget devant la Commission sur les finances et l’administration.

«On n’a pas le droit à l’erreur», a laissé entendre le directeur général de la SPJD, Ronald Cyr. Son équipe planche, pour 2019, sur la mise en service d’un amphithéâtre naturel de 65 000 places et la rénovation des paddocks de F1, deux projets attendus de pied ferme.

Ceux-ci coûteront près de 120M$ en fonds publics. Une enveloppe de 32,6M$ est réservée pour la finalisation des travaux de construction des paddocks, en vue du Grand Prix du Canada.

M. Cyr a estimé qu’en date de mercredi, environ 20% du chantier des paddocks avait été réalisé. L’amphithéâtre, lui, serait presque terminé, 90% des travaux ayant déjà été réalisés. Conjugués au réaménagement de l’allée Calder, les deux chantiers doivent se terminer au printemps 2019. L’organisation prévoit des coûts supplémentaires de 2,6M $ pour la mise en service des installations dans les temps.

Pour l’amphithéâtre, des approbations sont toujours attendues de l’agence Kéroul, spécialisée dans le tourisme pour personnes à capacité physique restreinte, sur le seuil de portes principales au niveau du sol, la hauteur des fontaines et les escaliers doublés d’une rampe universelle. Les ascenseurs pour les paddocks doivent également être approuvés.

L’institution entend organiser une «inauguration officielle» avec le public et les partenaires à la fin des travaux. «On a ajouté beaucoup de signalisation pour rendre le chantier plus sécuritaire», a d’ailleurs indiqué le directeur général à ce sujet, soulignant qu’un budget additionnel sera nécessaire pour la tenue de cette activité publique.

Bon nombre de chantiers majeurs obligeront la SPJD à «diminuer son offre de service pour 2018 et pour une partie de l’année 2019», ce qui entraînera une baisse des revenus selon Ronald Cyr. En 2020, il estime que la SPJD sera toutefois en mesure d’offrir des installations «de calibre international».

Jeudi en fin d’après-midi, la Société du parc Jean-Drapeau a rappelé, par voie de communiqué, que le circuit Gilles-Villeneuve et le lien cyclable de la Rive-Sud fermeront d’ici les prochaines semaines à l’approche de l’hiver. Les installations redeviendront disponibles au printemps 2019.

«Les cyclistes qui souhaitent continuer d’effectuer le transit via le Parc entre le 16 et le 30 novembre devront partager la route avec les véhicules et sont donc invités à faire preuve de prudence sur la piste du circuit», prévient-on.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!