Yves Provencher/Métro Andrew Molson et Lucien Bouchard

Les jeunes du milieu des affaires sont des acteurs importants pour aider Montréal à se relever de son climat actuel plutôt morose.

L’ancien premier ministre du Québec Lucien Bouchard et l’homme d’affaires Andrew Molson ont incité, lundi, les membres de la Jeune chambre de commerce de Montréal (JCCM) à s’impliquer pour que la métropole reprenne du lustre en ces temps d’allégations de corruption et de manque de confiance envers les élus.

«Ce sont les jeunes qui vont permettre à la communauté de recommencer à rêver», a affirmé M. Bouchard.

Andrew Molson a pour sa part insisté sur la «capitale universitaire du Canada» qu’est Montréal.

«Pour se rassembler, nous avons besoin de trouver quelque chose qui nous unit, a-t-il souligné. Ce quelque chose est le talent.»

M. Molson estime que les jeunes professionnels peuvent s’investir en temps et en argent pour aider au développement de la culture, notamment.

Lucien Bouchard croit également qu’il y a un «pont à reconstruire au-dessus d’un fossé qui s’est creusé entre les jeunes et les gens de ma génération».

Selon l’ancien premier ministre péquiste, ce fossé s’est exprimé lors du printemps dernier, alors qu’une foule d’étudiants s’indignaient de devoir payer sans avoir l’espoir de toucher un jour à une retraite comme celle que les baby boomers connaissent en ce moment.

«On leur a laissé toute une dette, a admis M. Bouchard. Et ils sont de moins en moins nombreux pour la payer. Je comprends qu’ils ont parlé de justice intergénérationnelle.»

Il estime donc que sa génération a l’obligation de se rapprocher des jeunes pour rebâtir Montréal, en quelque sorte, mentionnant au passage que ce n’est pas «en cassant des vitrines» que les Montréalais réussiront à redorer l’image de leur ville.

Les deux conférenciers ont également affirmé que le choix du prochain maire de Montréal, en 2013, sera d’une importance capitale pour la prospérité de la métropole. Ils ont tour à tour donné en exemple l’ancien maire Jean Drapeau, ou encore le maire de New York, Michael Bloomberg, qui ont travaillé ardemment, sans compter les heures, pour leur ville.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!