Archives Métro

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal étudie la possibilité d’aménager des vélorues afin de régler le problème de congestion sur la piste cyclable de la rue de Bréboeuf. D’après le journal Le Plateau, trois voies sont ciblées, soit les rues Boyer et Mentana ainsi que l’avenue du parc La Fontaine. L’arrondissement refuse de parler de ce projet qui est au stade embryonnaire, mais il espère pouvoir mettre en place une solution à la congestion cycliste d’ici l’été. En attendant, Métro a parlé à la présidente-directrice générale de Vélo Québec, Suzanne Lareau, pour en savoir plus sur les vélorues.

Qu’est-ce que des vélorues ?
Ce sont des petites rues résidentielles où on donne priorité à la circulation à vélo. Plusieurs cyclistes se retrouvent sur ces rues. Dans les principe des vélorues que je connais, la circulation automobile n’est pas interdite, mais lorsque vous êtes au volant de votre voiture, vous avez moins le goût de prendre ces rues parce qu’il y a beaucoup de cyclistes.
Pour quelqu’un qui habite sur une vélorue, il se rend chez lui comme d’habitude. Pour quelqu’un qui voulait se rendre rapidement dans le centre-ville en empruntant une vélorue, il devra prendre une autre rue.

Quels sont les avantages d’aménager des vélorues ?
C’est de donner un espace aux cyclistes où il sera agréable et sécuritaire de circuler. Généralement, quand on aménage des vélorues, c’est pour faire des liens directs. Les cyclistes n’empruntent pas les rues résidentielles parce qu’il y a des obstacles en cours de route. Il y a des changements de sens unique et des absences de feux de circulation à des intersections. Avec des vélorues, on va régler ces problèmes pour permettre un cheminement cycliste direct. Et les vélorues sont généralement connectés à des pistes ou des voies cyclables.

L’aménagement des vélorues est-il coûteux ?
Non. On fait une signalisation et on donne une limite de vitesse aux automobilistes. Ce n’est pas un gros aménagement en terme de frais ou de coût.

Et elles permettraient aux cyclistes de rouler pendant l’hiver ?
Oui, puisque c’est une rue. Il faut trouver des aménagements qui permettent aux gens de rouler le plus longtemps à vélo.

Dans le monde, où sont les vélorues ?
Ça existe beaucoup en Europe. On n’en a pas encore au Québec, mis à part peut-être le vélo-boulevard Père-Marquette, à Québec.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!