Yves Provencher/Métro Le square Viger

Des urbanistes, des architectes paysagers et des professeurs d’universités demandent à la Ville de Montréal de prendre le temps de réfléchir à un nouvel aménagement pour le square Viger. Le projet qui a été dévoilé récemment est «inapproprié, parachutée et désincarné» selon eux.

Dans une lettre ouverte publiée lundi sur le site du Huffington Post, ces professionnels du design soutiennent qu’il n’y a pas d’urgence à revoir la configuration de l’espace public situé en plein centre-ville. Ils soupçonnent la Ville d’avoir fait preuve d’un «empressement politique indu».

«Le réaménagement du square Viger requiert la mise en place d’un processus de design exemplaire, ont-il écrit. Il faut revoir la méthodologie du projet, inclure les citoyens, analyser finement toutes les composantes du lieu et de son contexte et aller à la rencontre des meilleurs projets à l’étranger.»

L’urbanologue et architecte paysager, Jonathan Cha, est à l’origine de cette mobilisation. Il a analysé plusieurs espaces publics et squares.

«Depuis les années 1940, le [square Viger] est un endroit qui est reconnu pour accueillir les robineux, [soit] bien avant que le site soit démoli et reconstruit dans les années 1970 et 1980, a dit M. Cha. Les clientèles marginales ont continué à habiter le site dès qu’il a été réaménagé. On est dans une dynamique qui n’est pas suffisamment pris en considération [dans le projet d’aménagement].

D’après Jonathan Cha, un concours d’idée et un autre de design devraient être lancés pour trouver un projet qui viserait le réaménagement de l’ensemble du square Viger et pas seulement des îlots Daudelin et Chénier. Mais avant tout, une étude indépendante doit statuer le niveau de dangerosité des deux œuvres d’arts de Charles Daudelin, l’Agora et le Mastodo.

La Ville de Montréal souhaite démolir l’Agora, qui est en fait les structures de béton. Le maire de Montréal, Denis Coderre, a évoqué la dangerosité  des lieux dans leur état actuel et la nécessité de revitaliser le square Viger. La fontaine du Mastodo serait de son côté réparée et relocalisée dans le square Viger, qui deviendrait une aire ouverte. Quelques arbres y seraient plantés et du mobilier urbain y serait disposé.

La famille Daudelin s’oppose à ce projet et réfléchit aux recours possibles. «Agora et Mastodo sont indissociables du projet d’art public que Charles Daudelin avait conçu et créé pour le square Viger, a-t-elle fait savoir par communiqué la semaine dernière. Agora est le cœur, la pièce maîtresse dont Mastodo, la sculpture-fontaine fait partie intégrante.»

La Ville de Montréal maintient sa décision de démanteler l’Agora. «Il n’y aura aucun recul quant à notre décision de démolir les structures», a dit lundi le responsable de la stratégie du centre-ville, Richard Bergeron lors d’une réunion du conseil municipal.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!