Ville de Montréal Les 27 bancs de granite seront décorées d'«écrits inspirés» et de cartes tridimensionnelles donnant des informations sur le mont Royal.

Des bancs de granit à 3,4M$ sur le mont Royal font réagir. Le maire soutient que c’est une œuvre d’art, l’opposition déplore une dépense trop chère et inutile.

Pour le 375e anniversaire de Montréal, la Ville souhaite installer 27 bancs de granite sur le mont Royal (voir photo), dans le cadre du projet des Escales découvertes. Le prix pour ces structures: 3,4M$. Un contrat a été accordé à Aménagement Côté Jardin Inc. au dernier conseil municipal et au conseil d’agglomération pour la fourniture de ces pièces.

Une dépense qui ne fait pas l’unanimité, alors que l’opposition Projet Montréal et plusieurs élus des villes défusionnées ont voté contre. Surtout que le prix offert par la firme qui a obtenu le contrat est 27% plus élevé que l’estimation réalisée par une firme externe mandatée par la Ville.

Les fonctionnaires de la Ville estiment que l’échéancier serré du projet lié au 375e anniversaire de Montréal «pourrait avoir contribué à la hausse des prix», mentionnant également que le dépassement des coûts est en majeure partie attribuable aux prix des composantes de granit.

«Pourquoi a-t-on besoin de mettre des souches d’arbre en granit sur la montagne ? Il n’y a pas de valeur ajoutée et c’est trop cher, déplore Alex Norris, de Projet Montréal. Il y a un pattern avec les projets du 375e: les prix sont artificiellement gonflés à cause d’une date limite artificielle. Ça devient un bar ouvert pour les entrepreneurs.»

Il ajoute que la montagne subit déjà un stress sur son écosystème et que la Ville devrait plutôt investir pour la protéger. Il demande au maire de reconsidérer l’octroi du contrat.

«C’est de l’art public, ce n’est pas juste un banc, a justifié mercredi le maire de Montréal, Denis Coderre. Ce n’est pas une question de mobilier urbain. C’est une question d’agencement par rapport à l’environnement dans lequel vous êtes. On veut qu’il y ait une plus grande accessibilité sur le mont Royal, que les gens prennent le temps d’apprécier la montagne. Vous pouvez être pour ou contre, mais l’art public c’est subjectif.»

Les 27 bancs de granite seront décorées d’«écrits inspirés» et de cartes tridimensionnelles donnant des informations sur le mont Royal.

Le maire réfute l’argument que le délai est trop serré. «On a des projets, il faut aller de l’avant. On est en train de se donner une signature à Montréal. C’est un investissement, un projet phare», précise-t-il en ajoutant que le projet a été autorisé par la Commission sur l’examen des contrats.

Le ministère de la Culture doit encore apporter le sceau final au projet.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!