Alors qu’on parle de réchauffement climatique partout, Environnement Canada estime que le temps froid est encore loin de faire son arrivée. Toutefois, la vraie question est de savoir si la neige tombera avant 2017.

Bien malins ceux capables de prévoir quand aura lieu la première précipitation de neige. Jean-Philippe Bégin, météorologiste à Environnement Canada, précise que selon les prévisions actuelles, le mercure risque d’être supérieur au point de congélation en novembre.

«Ce sera un hiver normal, croit tout de même M. Bégin. Il tardera peut-être à s’installer, mais nous devrions avoir environ 200 cm de neige et les premiers froids devraient faire leur apparition vers le temps des fêtes.»

Cette année, l’almanach des agriculteurs indique que l’année 2017 pourrait être frappée par d’importantes chutes de neige. M. Bégin n’écarte pas cette théorie mais garde le sourire en abordant le sujet. «Il y a eu une importante tempête en 1971, rappelle-t-il. Les mots employés pour la décrire sont: tempête du siècle. On parle d’une précipitation de 40 cm en 12 heures avec de forts vents. Il y en a eu une autre pareille en 2008 donc, peut-être qu’on est dû pour une autre.»

Toujours selon les statistiques, trois tempêtes frappent le Québec chaque année. Pour obtenir cette classification, la chute de neige doit être d’un minimum de 15 cm au sol en 12 heures. «Cela va encore arriver, dit Jean-Philippe Bégin. La seule particularité que nous voyons en ce moment est l’arrivée de La Niña. C’est l’inverse d’El Niño, mais comme le courant est situé sur la côte ouest de l’Amérique, il serait étonnant que les effets soient importants au Québec. Advenant qu’une tempête supplémentaire frappe le Québec, on parlera d’une année record pour les précipitations.»

Un automne chaud
Cette année, la température moyenne maximale des mois de juin, juillet et août est de 26,4 oC, soit une augmentation de 1,2 oC par rapport à la normale. Cette constatation est préoccupante pour Environnement Canada. «La situation ne semble pas s’améliorer puisque la température moyenne maximum  pour le mois de septembre est de 21 oC et, depuis le début du mois, le mercure affiche une moyenne de 28 oC, décrit M. Bégin. Nous aurons un automne très chaud. La moyenne fait mention de 17 jours où le mercure est supérieur à 20 oC. Nous devrions dépasser cela.»

La pluie est fidèle
Bien que la pluie semble avoir été rare pendant ces derniers mois, 90 des 92 mm mensuels habituels sont tombés sur la Montérégie. «Il y a eu moins de pluie en juin et juillet, mais 2 systèmes dépressionnaires en août ont laissé 146,2 mm. Cela est venu s’ajouter aux 130 mm reçus en juin et juillet. Il y a donc eu autant de pluie que la moyenne des années précédentes», fait savoir Jean-Philippe Bégin.

Prévisions moyennes annuelles
Chaleur maximale moyenne juin-juillet et août : 25,2 oC
Chaleur maximale moyenne juin-juillet et août  2016 : 26,4 oC

Précipitations moyennes pluie
Juin : 92 mm Juin 2016 : 60 mm
Juillet : 92 mm Juillet 2016 : 70,6 mm
Août : 92 mm Août 2016 : 146,2 mm

Moyenne des jours où la température est sous le point de congélation
Novembre  : 4
Décembre  : 17
Janvier : 23
Février : 19
Mars : 10

Moyenne annuelle des précipitations de neige par mois
Novembre : 19 cm
Décembre : 49 cm
Janvier : 50 cm
Février : 41 cm
Mars : 36 cm

Selon les prononostics, l’automne sera chaud et la neige pourrait tarder à recouvrir le sol.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!