MONTRÉAL — L’achalandage à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal pourrait être à son plus fort, vendredi, tout juste avant les festivités du jour de l’an.

Environ 60 000 passagers devraient y transiter, selon des prévisions de l’administration aéroportuaire datant de fin décembre.

Cette journée de vendredi devrait même battre celles, fort occupées, du 22, 23 et 24 décembre, indique Stéphanie Lepage, aux relations médias des aéroports de Montréal.

Toute la période du temps des fêtes demeure un temps fort de transit dans l’aéroport montréalais, précise-t-elle toutefois, alors qu’entre 50 000 et 60 000 personnes foulent le sol de l’aéroport, des chiffres qui incluent les arrivées et les départs, pour les destinations canadiennes, américaines et internationales.

Il s’agit toutefois d’estimations d’achalandage, alors que les chiffres réels du nombre de passagers ne seront connus que dans un mois.

Alors que les voyageurs s’étaient plaints cet été des longs temps d’attente aux douanes à l’aéroport de Montréal, Mme Lepage ne s’attend pas à la même situation pour le temps des fêtes. En été, la plupart des passagers arrivent d’Europe environ aux mêmes heures, en fin d’après-midi, ce qui crée une congestion. En hiver, beaucoup de voyageurs reviennent de destination soleil, dont les vols se posent en sol montréalais à différentes heures de la journée.

Jeudi, les vols ont été perturbés par les conditions météorologiques et l’importante chute de neige. Des vols ont été retardés et d’autres annulés à Montréal et à Québec. En fin d’après-midi, jeudi, il était trop tôt pour connaître le sort des vols de vendredi, en partance de Montréal.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus