Martin Dokoupil/Associated Press Maggie MacDonnell lève le prix avec un de ses étudiants, à côté de Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-président des Émirats arabes unis

La Canadienne Maggie McDonnell a remporté dimanche à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le Global Teacher Prize pour son travail à l’école de Salluit, un village du Nunavik, dans le Nord-du-Québec.

Décerné pour la troisième fois de son histoire, le prix récompense le meilleur enseignant du monde. Il s’accompagne d’une somme d’un million de dollars américains.

Maggie MacDonnell a été préférée à des concurrents provenant de plusieurs pays dont la Chine, Jamaïque, le Kenya, l’Allemagne, du Royaume-Uni et le Pakistan.

Mme MacDonell enseigne depuis six ans au Nunavik où elle fait la promotion d’un mode de vie sain. Elle a contribué, en partenariat avec la municipalité de Salluit, à l’ouverture d’un centre de conditionnement physique pour les écoles locales et pour les adultes.

Elle a aussi créé un club de course afin de motiver les jeunes et a travaillé pour améliorer la situation difficile des jeunes filles de la région.

Si elle remportait le prix, Mme MacDonnell disait vouloir créer un organisme sans but lucratif dont les programmes miseraient sur l’environnement et les jeunes du nord du Québec.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau l’a félicitée par l’entremise de son compte Twitter: «Félicitations, Maggie! Merci pour tout ce que vous faites pour aider vos élèves à se bâtir un avenir plus radieux».

Son homologue québécois Philippe Couillard l’a imité: «Félicitations à Maggie MacDonnell. Un prix grandement mérité».

Le Global Teacher Prize est une récompense annuelle octroyée  par la Fondation Varkey à un enseignant qui s’est démarqué.

L’année dernière, le prix avait été décerné à une enseignante palestinienne, Hanan al-Hroub, qui encourage ses élèves à renoncer à la violence et à privilégier le dialogue.

 

Aussi dans National :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!