THE CANADIAN PRESS

MONTRÉAL — Alors que les résidants de Lac-Mégantic soulignent jeudi le quatrième anniversaire du déraillement qui avait fait 47 morts et détruit une grande partie du centre-ville, des citoyens réclament toujours la construction au plus tôt d’une voie ferrée de contournement.

Les gouvernements fédéral et du Québec ont financé une étude de faisabilité sur cette question, et le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement a aussi amorcé des audiences en mai.

Mais Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition des citoyens pour la sécurité ferroviaire, a indiqué jeudi en conférence de presse que l’heure n’est plus aux discussions et aux études de faisabilité.

Il a rappelé que quatre mois après la tragédie, pour assurer la survie économique des entreprises du parc industriel, on avait reconstruit la tristement célèbre voie ferrée — mais avec une courbe encore plus prononcée qu’auparavant.

Or, le Bureau de la sécurité des transports du Canada avait conclu dans son rapport que le déraillement à Lac-Mégantic était attribuable à la courbe et à la vitesse, a noté M. Bellefleur jeudi.

Pourtant, depuis la reconstruction du chemin de fer, dix convois de produits dangereux traversent la ville chaque semaine, soutient le porte-parole des citoyens inquiets. Selon M. Bellefleur, des résidants estiment maintenant que les responsables politiques «se cachent derrière des études».

«Ce qui choque la population de Lac-Mégantic, c’est de constater que c’est encore politiquement acceptable (pour les politiciens fédéraux, provinciaux et municipaux) d’attendre jusqu’en 2022 une solution plus sécuritaire pour Lac-Mégantic (…) Ce que nous on veut, c’est qu’on construise le plus rapidement possible cette voie de contournement. On veut que ce soit annoncé dès cet été, et on veut qu’en attendant qu’elle soit érigée, qu’on corrige cette ‘courbe de la mort’.»

Dans un communiqué pour souligner le quatrième anniversaire de la tragédie, le premier ministre Justin Trudeau, directement interpellé par la coalition, a rappelé sa détermination à «veiller à ce que la sécurité ferroviaire demeure une principale priorité».

«Je tiens à assurer les gens de Lac-Mégantic qu’ils demeurent dans nos pensées et dans nos prières, et qu’ils inspirent chaque décision que nous prenons à l’égard de ce dossier d’importance vitale. Nous ne renoncerons pas à notre engagement d’améliorer le système ferroviaire et de le rendre plus sûr pour les communautés comme celle-ci partout au Canada.»

La reconstruction

Dans la nuit du 6 juillet 2013, un convoi de pétrole brut américain stationné à Nantes s’est mis à dévaler une pente et s’est emballé avant de dérailler en plein coeur de Lac-Mégantic. L’explosion et le violent incendie ont fait 47 morts et détruit une partie du centre-ville, peu après minuit par une belle soirée d’été.

Pour se souvenir des victimes de la tragédie, une messe était prévue jeudi, de même que plusieurs rassemblements et des prestations musicales.

La tragédie a entraîné des centaines de millions de dollars en coûts de reconstruction et de nettoyage, de même que la faillite de la Montreal, Maine and Atlantic (MMA), l’entreprise qui détenait et exploitait la voie ferrée.

Pendant que les législateurs continuent de chercher des moyens pour améliorer la sécurité ferroviaire, Lac-Mégantic a progressé grandement dans son processus de reconstruction. Sonia Dumont, une porte-parole du Bureau de reconstruction du centre-ville de Lac-Mégantic, a indiqué que les travaux pour plusieurs projets — dont un nouveau parc, une allée piétonnière et un espace communautaire multifonctionnel — allaient s’amorcer cet automne. La ville s’est aussi dotée d’un programme dans le cadre duquel des résidants agissent comme guides pour les visiteurs et les touristes.

Sur le front judiciaire, trois ex-employés du chemin de fer MMA attendent leur procès après avoir plaidé non coupables à 47 chefs de négligence criminelle ayant causé la mort — une accusation qui peut entraîner une peine maximale de prison à vie. Leur procès doit se tenir à Sherbrooke plutôt qu’à Lac-Mégantic, et devrait se dérouler du 11 septembre au 21 décembre.

La MMA a été mise en accusation et a plaidé non coupable à des chefs similaires. Un procès distinct doit s’amorcer à une date ultérieure.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!