Yves Provencher/Métro Sol Zanetti

QUÉBEC — Les membres d’Option nationale se sont prononcés dimanche pour la fusion avec Québec solidaire.

Pas moins de 90,7 pour cent de ceux qui ont pris part au vote ont accepté l’entente de principe conclue entre les dirigeants des deux formations.

Un certain nombre d’opposants ont préféré quitter la salle avant la tenue du scrutin.

Pour celui qui sera le dernier chef d’Option nationale en tant que parti, Sol Zanetti, il s’agit d’une minorité puisque selon lui, une quarantaine de personnes ont protesté parmi 300 participants.

«L’unanimité sur une question comme celle-ci est absolument impossible, alors ils ont réagi fortement et c’est dommage, mais je pense qu’il faut voir l’avenir», a déclaré M. Zanetti.

Ce dernier s’est dit motivé par la «stratégie commune» négociée avec Québec solidaire en vue des prochaines élections provinciales, qui fera d’eux «les seuls à proposer véritablement de faire l’indépendance».

«Le fait de pouvoir faire ça, nous les militants d’Option nationale, avec les gens de Québec solidaire, avec plus de moyens, pour réaliser les mêmes objectifs, c’est très enthousiasmant», a ajouté M. Zanetti.

Le week-end dernier, en congrès à Longueuil, les membres de Québec solidaire avaient entériné par une forte majorité ce regroupement des forces progressistes et souverainistes.

Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, s’est naturellement réjoui des résultats du vote.

«C’est une belle journée pour le mouvement indépendantiste, pour la gauche. C’est une journée de réconciliation et de rassemblement», a déclaré M. Nadeau-Dubois.

Ce dernier a parlé d’un mouvement qui était «en train de se créer», puisque que des «forces vives» se sont additionnées dimanche.

Selon l’entente de principe, Option nationale conserverait un statut de «collectif» à l’intérieur de Québec solidaire, un statut qui n’accorde toutefois aucun pouvoir particulier.

Par ailleurs, il est prévu que cinq propositions du programme d’ON soient incluses dans la liste de propositions soumises aux membres en vue de former la plateforme électorale de Québec solidaire aux élections de 2018.

L’ancien chef d’Option nationale sera candidat aux élections d’octobre prochain, mais dit ignorer pour le moment la circonscription dans laquelle il se présentera, puisque les responsables attendaient les résultats de la fusion avant d’entamer ces discussions.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!