Aaron Vincent Elkaim/La Presse canadienne La camionnette du suspect

TORONTO — Dix personnes sont mortes lundi, après qu’une camionnette eut roulé sur un trottoir, dans le nord de Toronto, heurtant plusieurs piétons sur l’une des rues les plus passantes de la ville; un événement qualifié «d’attaque horrible» par les autorités.

La police a indiqué que le suspect doit comparaître devant un tribunal de Toronto vers 10h00 mardi matin.

Les autorités donneront alors plus de détails concernant de possibles accusations envers Alek Minassian, âgé de 25 ans, qui est originaire de Richmond Hill, une banlieue de Toronto.

En conférence de presse lundi soir, le chef de police de Toronto, Mark Saunders, a déclaré que le geste du suspect semblait «assurément» délibéré. Il ne s’est pas davantage avancé sur ses motifs, mais il a souligné que toutes les pistes étaient sur la table à ce point-ci de l’enquête.

Le chef de police a insisté pour dire que l’enquête était à un stade préliminaire.

Alek Minassian n’était pas connu des policiers de Toronto, selon M. Saunders.

«Nous cherchons très fort pour découvrir quelle était la motivation exacte pour que cet incident ait lieu, a-t-il déclaré. Nous avons besoin de chaque pièce de ce casse-tête pour avoir un portrait complet et un compte-rendu de ce qui s’est passé ici.»

C’est toujours la police de Toronto qui dirige l’enquête, mais les autorités provinciales et fédérales collaborent, a expliqué M. Saunders.

La Ville de Toronto demeure sécuritaire, a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la journée, les autorités avaient annoncé que l’attaque avait fait neuf morts et 16 blessés. Lors de sa conférence en soirée, la police a annoncé qu’une dixième personne avait succombé à ses blessures.

Les policiers ont commencé à arriver sur les lieux à 13h30, après avoir été alertés concernant le chauffeur d’une camionnette qui dévalait la rue Yonge, entre les avenues Finch et Sheppard.

Deux lignes téléphoniques spéciales ont été établies, une pour les victimes et leurs familles et une pour les témoins. Selon M. Saunders, plusieurs des victimes n’ont pas encore été identifiées.

Les policiers n’ont pas fourni de détails concernant l’arrestation du suspect, mais des vidéos de celle-ci ont largement circulé sur les médias sociaux. Les images montraient un homme près d’une camionnette blanche de location, qui tenait un objet dans ses mains, en le pointant vers un policier armé.

«Tire sur moi!», lance l’homme sur la vidéo, alors que le policier lui demande plusieurs fois de se mettre au sol. «J’ai un fusil dans ma poche!», ajoute l’individu.

Les vidéos montrent éventuellement l’homme, au sol, en train d’être menotté. Plusieurs internautes ont rendu hommage à ce policier non identifié, qui a gardé son sang-froid face au suspect.

En fin de soirée lundi, le premier ministre Justin Trudeau a diffusé un communiqué dans lequel il s’est dit attristé par cet «attentat tragique et insensé».

«Nous devrions tous pouvoir nous sentir en sécurité lorsque nous nous promenons dans nos villes et nos communautés. Nous suivons la situation de près, et nous continuerons de travailler avec nos partenaires d’application de la loi à travers le pays pour assurer la sécurité de tous les Canadiens», a-t-il ajouté.

La Maison-Blanche a elle aussi publié une déclaration, tard lundi soir, disant que les États-Unis «sont aux côtés des Canadiens à la suite de l’événement tragique de Toronto», tout en offrant son soutien au Canada.

«Nos pensées et nos prières vont aux familles des personnes touchées et nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés», ajoutait la déclaration.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!