Archives TC Media L'Institut Philippe-Pinel

MONTRÉAL — Trente-sept postes de sociothérapeutes ont été abolis à l’Institut Philippe-Pinel, un hôpital de Montréal spécialisé en psychiatrie légale, selon ce qu’affirme le syndicat des employés qui a transmis l’information à la station radiophonique 98,5FM, de Montréal.

La station rapporte que les coupes ont été annoncées aux employés lors d’une rencontre qu’ils ont eue avec la direction qui était prévue le 22 novembre, mais qui a été devancée à jeudi après-midi.

Les sociothérapeutes sont perçus comme étant les ressources entre les équipes de professionnels et les patients; ils contribuent aux soins directs offerts aux bénéficiaires.

Il semble que le nombre de sociothérapeutes passera de trois à deux par unité, autant pour le quart de jour que pour le quart de soir. Les samedis et les dimanches, il n’y aura qu’un sociothérapeute par unité au lieu de deux, autant de jour que de soir.

En contrepartie, l’employeur compte affecter davantage de personnel en soins infirmiers et plus d’agents d’intervention.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente le personnel syndiqué de l’Institut, qualifie la décision d’erreur de redéfinition de la mission de l’établissement et déplore qu’il s’agisse d’une élimination de soins directs aux patients. Le syndicat prétend que la diminution du travail de réadaptation et de rééducation entraînera une perte d’efficacité des traitements et risque d’alourdir le fardeau du reste du réseau de la santé et des services sociaux.

Sylvain Lemieux, président de la section locale du SCFP, ne comprend pas l’abolition des postes qui est annoncée, dit-il, en même temps qu’un investissement de 12 millions $.

L’Institut Philippe-Pinel offre du traitement et de l’expertise pour les adolescents et les adultes souffrant de graves problèmes de santé mentale, de violence, de troubles sévères du comportement et de délinquance sexuelle.

Le site web de l’Institut Philippe-Pinel affiche plusieurs offres d’emploi, dont un certain nombre dans le secteur des services cliniques. On recherche notamment des hommes et des femmes pour occuper des postes en services infirmiers, en services infirmiers cliniques et en travail social. On recherche également des surveillants et on offre aussi un poste d’éducateur en sociothérapie.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!