Pascal Laplante/TC Media Une succursale de la LCBO, équivalent ontarien de la SAQ.

EXCLUSIF logoMétro a comparé le prix de plus de 1000 produits vendus tant à la Société des alcools du Québec (SAQ) qu’à la Liquor Commission Board of Ontario (LCBO). Résultat: six produits sur dix coûtent moins chers dans la province voisine. Dans certains cas, la différence se chiffre en centaines de dollars.

Pour vous rendre directement à notre comparateur de prix, rendez vous à la fin l’article ou cliquez ici.

Dans le palmarès des 20 bouteilles de vins les plus achetées au Québec, 15 se retrouvent à la fois sur les étagères de la SAQ et de la LCBO. De ces dernières, 13 sont vendues plus chères au Québec.

En moyenne, pour les vins de moins de 20$, les consommateurs québécois paient 11% de plus que leurs voisins ontariens.

«Il y a des produits moins chers en Ontario, concède Renaud Dugas, porte-parole de la SAQ, mais l’inverse est aussi vrai. Il y a des produits qui sont moins chers au Québec.»

Effectivement, bien qu’en moyenne les vins soient plus chers dans la Belle Province, certaines bouteilles font exception. De plus, le Québec remporte la bataille des prix contre l’Ontario pour les alcools forts, qui sont en moyenne 3% moins coûteux à la SAQ.

Top 20 SAQ

Économies extrêmes
Le prix d’une bouteille de Château Lafleur 2006 au Québec? 1194,25$. En Ontario? Seulement 599$. Avis aux connaisseurs (et aux fortunés), ce Bordeaux est vendu deux fois moins cher de l’autre côté de la frontière.

Selon la SAQ, l’écart s’explique par un changement de prix de la bouteille lorsque la société a dû se réapprovisionner.

Les amateurs de vins à prix modiques ne sont pas en reste. Un des exemples les plus frappants: le Gray Fox Cabernet-Sauvignon, vendu 10$ au Québec, mais seulement 6,95$ dans la province voisine.

Des impacts inconnus
La société d’État ne possède aucune estimation quant au nombre de Québécois qui boudent ses boutiques au profit de celles de la LCBO.

«Nos succursales de l’Outaouais se portent très bien. La croissance des ventes dans cette région est plus grande que dans le reste de la province.» – Renaud Dugas, porte-parole de la SAQ

De l’autre côté de la frontière, «il est évident que les succursales de la LCBO situées dans la vallée de l’Outaouais bénéficient de la clientèle des résidants du Québec», indique Jean Constantin, porte-parole du monopole ontarien, sans toutefois avoir de chiffres non plus pour étayer son argumentaire.

Au-delà de la différence de prix, la distance est un autre important facteur à prendre en compte. La LCBO la plus proche du centre-ville de Montréal se trouve à 88 kilomètres, à Lancaster, sur les rives ontariennes du Saint-Laurent.

Selon l’Association canadienne des automobilistes (CAA), les coûts d’utilisation d’une voiture compacte au Québec s’élèvent à 0,44$ du kilomètre, essence inclue. Par conséquent, l’aller-retour Montréal-Lancaster coûterait 77,44$.

Le voyage serait-il rentable? Métro a créé un calculateur en ligne qui vous permettra de le découvrir. Cliquez ici ou rendez vous à la fin de cet article pour faire le test!

SAQ bouteilles vin

La moitié de votre facture dans les coffres publics
Au fil des années, la SAQ est devenue une manne financière de plus en plus importante pour le gouvernement du Québec. En 2008, la Société d’état versait 760 millions de dollars de surplus au gouvernement. En 2014, la somme dépassait le milliard. Et ce n’est pas fini. Pour les deux prochaines années, le gouvernement s’attend à recevoir encore plus.

Puisque la vente de l’alcool au Québec est un monopole d’état, la SAQ peut fixer les prix de son choix pour les produits vendus aux Québécois. Le prix de vente moyen d’une bouteille de vin en 2011 était de 14,82$. En 2014, il est passé à 16,38$.

«Nous faisons énormément d’efforts pour contrôler les prix. On a beaucoup amélioré nos coûts opérationnels pour être le plus efficace possible.» – Renaud Dugas, porte-parole de la SAQ

En 2005, pour chaque dollar payé à la SAQ, 24 cents servaient à payer les différents frais d’opération, dont les services de ventes, le personnel, l’entreposage, etc. En 2014, ce n’était plus que 18 cents.

Toutefois, à la LCBO, c’est seulement 16 cents sur chaque dollar qui sert à payer ces coûts opérationnels.

prix SAQ bouteille

Selon Renaud Dugas, il faut prendre en compte les modèles d’affaires, qui sont très différents d’une province à l’autre. Au Québec, la bière représente 1,7% des ventes de la SAQ, alors qu’elle totalise 21% des ventes de la LCBO. Cette différence majeure permettrait à la LCBO de faire des économies d’échelle que la SAQ ne pourrait pas se permettre.

De plus, les ventes de vin représentent 79% du chiffre d’affaires de la SAQ, avec la quasi-totalité des vins étant importés, alors que ce n’est que 28% à la LCBO, avec une production locale.

Et pour ce qui est des spiritueux, ils constituent 14,5% des ventes du monopole québécois, mais 41,5 % de la société d’état ontarienne.

«La SAQ investit aussi beaucoup dans les services conseils aux consommateurs, ajoute le porte-parole, Renaud Dugas. Notre offre est très belle. Nous vendons 12 500 produits. Nous en avons pour tous les goûts et pour toutes les bourses.»

Taxe de vente moins élevée en Ontario, mais…

SAQ bouteille vin vélo

En Ontario, une consigne de 20 sous existe pour les bouteilles de vin. Crédit: Josie Desmarais.

Au Québec, la taxe de vente harmonisée représente 14,975% du prix de base, alors qu’elle n’est que de 13% en Ontario.

Toutefois, l’Ontario se rattrape sur les autres formes de redevances. Une taxe sur le vin de 1,62$ le litre est appliquée chez nos voisins ontariens, en plus d’une redevance sur le volume de 0,29$ le litre et d’une redevance environnementale de 0,0893$ par contenant. À tout cela s’ajoute une consigne de 0,20$ par bouteille.

Au Québec, seule une taxe spécifique sur les boissons alcoolisées est appliquée, à hauteur de 1,12$ par litre, pour le vin.

Pour les vins importés, des taxes fédérales sont ajoutées dans les deux provinces.

*******

Comparateur de prix SAQ/LCBO

Pour réaliser ce comparatif, Métro a créé un programme informatique sur mesure. Au total, plus de 12 000 produits de la SAQ ont été comparés avec plus de 10 000 produits de la LCBO. Les informations ont été extraites entre le 3 et 4 juin 2015.

Pour calculer les distances, le comparateur utilise le coût estimé d’utilisation d’une voiture compacte selon l’Association canadienne des automobilistes, qui est de 0,44$ du kilomètre, essence inclue.

Notez que la liste des produits n’est pas exhaustive et que le résultat n’est qu’une estimation. Les prix de la LCBO comme de la SAQ peuvent changer en tout temps et donc être différents de ceux présentés ci-dessous.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus