Une nouvelle application mobile gratuite permettant aux patients de Montréal de trouver des rendez-vous de dernière minute suscite l’intérêt de médecins et de cliniques.

Environ 10% des patients ne se présentent pas à leurs rendez-vous médicaux ou les annulent à la dernière minute, que ce soit en raison d’un oubli, d’un changement dans leur situation ou parce qu’ils se sont tourné vers le privé en raison du délai d’attente.

«Il y a des rendez-vous manqués, alors que certaines personnes en attendent un pendant des mois, a déploré la Dr Élise Boulanger, médecin de famille au Centre médical Brunswick. C’est important que tout notre temps clinique soit consacré aux patients.» Ces annulations ont également un impact financier négatif sur les cliniques.

Pour faire le lien entre les patients et les médecins qui veulent remplir leur horaire dans un court laps de temps, des jeunes entrepreneurs ont créé Doctr Check-in (Android et Apple), qui est disponible dès maintenant en projet pilote à Montréal.

Les citoyens ayant téléchargé l’application enregistrent leur demande, ce qui inclut le type de service, leurs disponibilités et leurs symptômes. «Quand une clinique a une annulation, elle peut se connecter à notre plateforme sécurisée et voir la banque de patients qui se cherchent un rendez-vous dans leur spécialité», a expliqué Stéphane Boyer, l’un des créateurs de Doctr Check-in.

L’application est encore en période de test et de développement. Elle ne propose pas de se substituer aux systèmes de prise de rendez-vous propre à chaque clinique et ne garantit pas aux usagers qu’un rendez-vous sera trouvé. Ses créateurs collaborent pour l’instant avec plus d’une trentaine de cliniques de Montréal, publiques et privées, spécialisées et généralistes. Ils comptent facturer chaque rendez-vous ainsi pris aux cliniques spécialisées et les offrir gratuitement aux cliniques de première ligne.

L’Association des cliniques médicales du Québec (ACMQ) compte encourager ses membres à tester l’application. «C’est difficile de combler une place à la dernière minute, a souligné Isabelle Girard, directrice générale de l’ACMQ. Il n’y a présentement que Bonjour-Santé qui offre une solution et ça ne répond pas à 100% des besoins. Il y a une place pour ce nouveau système.»

Le Dr Vincent Dumouchel, qui travaille à la clinique Maisonneuve-Rosemont, est aussi très enthousiaste face à cette initiative. «Ça peut permettre de diriger les gens vers le bon professionnel», a-t-il estimé.

Une 2e application
Les créateurs de Doctr Check-in ont déjà lancé l’été dernier l’application Doctr, qui permet de consulter les taux d’occupation des urgences à proximité. Cette dernière a récemment été améliorée grâce à l’afflux de données en temps réel pour tous les établissements de la province, provenant du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!